Ukraine

Publié le par jaakline

Je commence ce blog au moment où la tension extrême en Ukraine continue...Difficile donc de n'en rien dire !

Le nom lui-même, U-kraine, prononcé Ou-kra-ï-na, vient de la langue russe et signifie "sur les bords" "sur les marges".. Les marges...de l'empire russe. Ce qui ne veut pas dire que l'identité ukrainienne n'a pas droit de cité et le pays revendique son intégrité et son indépendance.. Mais ignorer ces réalités, ou passer par dessus, c'est risqué !
L'Ukraine est indépendante depuis 1991, où 90% de la population s'est prononcée par vote pour la sortie de l'URSS.. Depuis de révolution en révolution, elle cherche sa voie, pour se débarrasser de pouvoirs corrompus qui se succèdent, alors que la situation économique et sociale est très lourde...Fort taux de chômage, salaires sans nom (250 euros), retraites calamiteuses (90 euros par mois, en moyenne). Et l'Est de l'Ukraine nourrit tout le pays.

la Crimée est ukrainienne depuis 1954. Conquise par les russes au XVIII siècle, elle fut offerte à Catherine II par le prince Potemkine.

On nous dit que la Russie veut reconstituer l'URSS; on nous dit que Vladimir Poutine craint la contagion pour son pays.. Soit, mais comment en est-on arrivé là ?

L'Union Européenne, bonne fille, n'aurait aucun intérêt dans l'affaire ?
Malheureusement, les Ukrainiens se retrouvent au centre dans immense bras de fer, qui ne peut exister que si l'on est deux.

Quelques questions pour terminer :

Que s'est-il réellement passé le 21 février à Kiev ?

Pouvoir et opposition, trois ministres de l'U.E , dont Laurent Fabius, Lavrov, ministre russe des affaires étrangères , signent un accord de sortie de crise..Entre autres, des élections anticipées sont programmées. Dès le lendemain il est piétiné...

Qui a tiré sur la foule, faisant 80 à 100 morts dont 15 policiers ?

Les Russes demandent à l'Union Européenne l'ouverture d'une enquête, suite à une conversation saisie entre Catherine Ashton et le ministre des Affaires étrangères estonien. L'information est relayée timidement pas France 24. Aucun commentaire, sauf celui d'Angela Merkel, qui dit; "faut voir", enfin quelque chose comme ça !

C'est pourtant très grave !

Je parle souvent au téléphone avec mes amies en Russie: très grande colère et tristesse.
Je regarde Euronews et France 24, mais aussi Rossia1 et RTR-Planéta, où beaucoup de débats sont organisés.

Nos médias français parlent de la propagande russe..Mais ils ont rarement atteint un tel degré d'opacité et de parti pris. Merci à "C'est dans l'air" , qui avait invité , Pascal Boniface, le général Servant, Jean Radvani et Marie Mandras, tous spécialistes de relations internationales, ou/et de la Russie. Pour une fois, on a entendu une autre musique. C'était mardi 4 mars.

Aujourd'hui, Obama reçoit le nouveau premier ministre ukrainien, celui là même que les Russes ne reconnaissent pas.. C'est si loin, l'Amérique..!!

Je croise les doigts pour que la situation ne dérape pas!

La guerre en Ukraine, en Russie? Basta! ils ont déjà donné !!

Publié dans Politique

Commenter cet article