10 mai, lendemain de fête...

Publié le par Jaakline

La rue est calme. c'est le week end..et lendemain de fête.

Tonitruant 9 mai.... L'équivalent pour sa signification de notre 14 juillet: un évènement fondateur. Le soleil était revenu. Deux jours avant, alors que s'ouvrait à la Maison du Cinéma l'hommage à Tatiana Samoïlova et que les chasseurs s'entraînaient dans le ciel chargé, en vue des cérémonies du 9 mai, nous avons eu droit à une violente et brève tempête de neige.

Hier soir, les rues étaient envahies, les larges avenues bloquées dans le secteur de l'Université et sur les Monts aux Moineaux: à 22h un immense feu d'artifice était tiré de derrière l'Université. Des grappes humaines se pressaient jusqu'autour du Kremlin et de la Bibliothèque Lénine. La situation tendue avec l'Ukraine, l'Union Européenne et les USA (cela fait beaucoup de monde) donnait à cette commémoration un ton particulier. Plus une douceur estivale. La fête a duré tard dans la nuit.

J'ai eu droit à une visite by night de Moscou. Eclairage du Kremlin exceptionnel, retour partout d'une immense étoile rouge, aux grands carrefours, et sur la Loubianka, sur le socle où trônait jusqu'en 1991 Dzjerzinskii.

Dans le vieux Moscou, au charme puissant, personne, facilités de circulation exceptionnelles, et la balade a duré ainsi jusque tard dans la nuit.

Si l'adhésion à la réaction russe, avec le "retour à la maison" de la Crimée, est réelle, aussi réelle est l'inquiètude quant à la suite des évènements. Conséquence sur la poltique intérieure, surtout. Car les choses ne vont pas bien ici, pour le monde du travail, pour dire vite. Je suis régulièrement, c'est un baromètre, le cours du rouble par rapport au dollar et à l'euro. C'est très facile car partout vous avez des bureaux d'échange, ouverts 24h/24 (!), qui affichent en rouge fluo les cours d'achat et de vente de ces monnaies. Depuis mon arrivée, l'euro s'achète entre 49,80 roubles et 50, 25...

Donc, pour moi, comme pour tout visiteur étranger, un gain de 20% de pouvoir d'achat...et une perte d'autant pour les Russes.

Parmi les Russes qui n'approuvent pas la réaction russe l'inquiétude est encore plus grande. Crainte aussi du repliement sur soi du pays. Ce qui est aussi dans la "tradition" russe.. Mais la Russie s'isole-elle, ou est-elle isolée?

Pour les Russes, le résultats est le même. Et des habitudes de voyages, d'échanges, ont été prises.
A suivre...

Pour l'heure, dans mes derniers jours à Moscou, je vais poursuivre mon programme culturel, chargé. Aujourd'hui au programme, la visite de site de l'ancienne usine Oktiabr, au milieu de la Moskova.et en plein centre de Moscou On y fabriquait jusqu'à il y a peu du chocolat. La production a été transportée à l'extérieur de la ville. C'est devenu un de ces lieux hyper branchés: expositions d'avant-garde, bureaux,cafés hyper-hyper...

Je continuerai, bien sûr à avoir un oeil sur les informations, chaines russes et euro news en russe...jusqu'à 10h du matin. et lire la presse.

Publié dans la vie comme elle va

Commenter cet article