Fidélité en abîme !

Publié le par Boyer Jaakline

Un français au secours de la langue tchoukche

Un français au secours de la langue tchoukche

http://www.lecourrierderussie.com/2015/02/francais-langue-tchouktche/

 Il s'appelle Charles Weinstein. 

Je le découvre dans une interview du Courrier de Russie, datée du 5 février dernier.
Il est mon premier professeur de russe. Celui qui m'a emmenée pour la première fois, élève de terminale à Moscou, soviétique à l'époque...

Je connaissais sa passion pour la Russie, l'URSS, même, et depuis ses années de retraite pour la Tchoukotka.

Je l'ai visité chez lui, il y a une dizaine d'années. Il était attelé depuis 20 ans à une nouvelle traduction d'Eugène Onéguine de Pouchkine, publié en 2010 aux éditions l'Harmattan.

Les profs créent parfois des vocations. C'est leur plus beau titre de gloire! 

Publié dans Voyages : vaste Russie

Commenter cet article