11 mars 1985 : Mikhaïl Gorbatchev accède au pouvoir...30 ans déjà, quoi de neuf ?

Publié le par Boyer Jaakline

1985 : photo historique...publiée dans le Figaro, le 11 mars

1985 : photo historique...publiée dans le Figaro, le 11 mars

Il y a 30 ans s'engageait un processus qui allait aboutir à l'effondrement d'un empire.
Lequel effondrement allait bouleverser toutes les cartes et les rapports de force internationaux, en particulier en Europe.
De l'avis du politologue Fiodor Loukianov, que j'aime lire et consulter, article publié le 11 mars dans gazeta.ru, nous assistons en ce moment à la véritable fin de cet épisode historique.

Agé de 49 ans, Loukianov appartient à la dernière génération d'étudiants soviétiques. С'est la génération de Dmitrii Medvedev. Fiodor Loukianov est aussi président de la commission de la défense nationale et de la politique étrangère.

Son article s'intitule " A quand le retour du matérialisme historique ? ". De façon provocatrice et empreinte de désenchantement, il rappelle que cette matière et l'analyse du monde qu'elle offrait, proposaient en même temps une vision optimiste de l'avenir. Voilà pourquoi elle manque aujourd'hui.

Pour ceux qui ne savent pas ce dont il est question: en URSS, toutes les études supérieures, scientifiques, ou littéraires, comprenaient deux matières incontournables : le matérialisme dialectique et le matérialisme historique, diamat et istmat. Les deux, inspirées de Marx revisité par les théories soviétiques.

Les élites, formées à ces écoles, occupent encore souvent des postes clés. Ainsi Loukianov dirige l'important journal" la Russie dans la politique globalisée ". Ses analyses sont toujours extrêment pointues, argumentées et éclairantes.

Quelles idées développe-t-il dans ce dernier article ?

Nous assistons en ce moment à la véritable fin de l'URSS. On s'était réjoui beaucoup trop tôt du "divorce à l'amiable" des composantes de l'URSS. Lors de la réunion des trois dirigeants, russe ukrainien et biélorusse, qui décida le 25 décembre 1991, dans une maison de chasse au fond d'une forêt biélorusse, de la fin de l'URSS, la question de la Crimée fut laissée de côté, véritable bombe à retardement, qui vient d'exploser.

Satisfaction d'autant plus surprenante, que dans le même temps le cauchemar yougoslave servait de toile de fond.

Ce cauchemar vient de rattrapper la Russie.
Passer du " pays de la pérésroïka " à celui du " monde russe ", ce n'est pas réaffirmer une hégémonie en Europe ou un désir d'expansion. Il s'agit de délimiter un monde russe plus mental qu'administratif. Coupé " des autres", écrit Loukianov.

Il constate que seule la Russie dans l'URSS était capable de provoquer la fin d'un empire. L'establishment soviétique s'est déchiré entre "réformateurs-libéraux" et "conservateurs-communistes". La tentative médiane de M.Gorbatchev ne pouvait qu'échouer.

Les élites russes actuelles poursuivent dans la même direction : affirmer une identité, forcément limitée, alors que le pouvoir soviétique pensait réformer en même temps l'URSS et le monde.

C'était là une vision marxisante des " masses qui font l'histoire ", de " lois objectives du développement historique ". Et, du coup, porteur d'un certain optimisme.


Cet optimisme manque cruellement aujourd'hui, et cette situation nourrit une vraie nostalgie, avec un regard nouveau, en tout cas chez Loukianov, sur la vie politique et intellectuelle de l'URSS tardive :" il y avait des débats idéologiques, qui naissaient dans la dissidence, mais très vite se retrouvaient dans l'ensemble de la société. " -écrit-il .

Une tonalité que je lis chez d'autres éditorialistes, dans la presse russe ces derniers jours.

Une hirondelle qui fait le printemps ?

Hier soir, l'émission "Ce soir ou jamais", consacrée à la Russie, avait une tonalité complètement différente. Les procureurs étaient très en minorité...

Je me suis demandée si Manon Loizeau se souvenait avoir produit une fort pertinente enquête "Les Etats unis avancent vers l'Est "( le lien sur ce blog ). Ce documentaire a disparu de la présentation de son travail .. C'est comme ça que ça marche !

Publié dans Du grain .....

Commenter cet article