Сompte à rebours

Publié le par Boyer Jaakline

 Compte à rebours : le 30 mars, il reste 40 jours...

Compte à rebours : le 30 mars, il reste 40 jours...

Сompte à rebours

La Russie s'apprête à fêter la victoire chèrement payée sur le nazisme.

La télévision décline un compte à rebours.

Il est question de DEVOIR à l'égard de ceux qui ont consenti au sacrifice pour sauver leur pays et vaincre la bête. Les survivants, hommes et femmes, 90 ans et plus, témoignent tous les jours. Des films d'actualié montrent ces combats de chasseurs, ces villages, ces martyrs torturés.
Des téléfilms reconstituent cet épouvantable affrontement.

Les plans d'Hitler pour l'URSS sont décortiqués. De nouveaux documents sont accessibles en Allemagne et ces historiens allemands témoignent. Des commémorations se sont déroulées en Allemagne dans les petites villes libérées par les soviétiques en présence de représentation russe.

En même temps dans des débats télévisés, de jeunes responsables politiques, la quarantaine à peine, s'interrogent : pourquoi les vaincus d'hier refrappent à nos portes? Pourquoi les forces ultranationalistes et franchement néonazies sont-elle acceptées voire soutenues en Europe ?

Je sais bien qu'il est de bon ton ici de gloser sur le " nationalisme " des russes. Or, eux font une différence entre le patriotisme et le " national-patriotisme ". Ils voient ces manifestations brunes dans toute l'Europe avec inquiétude .

Dans ce contexte, l'annonce des présidents français américain et anglais de ne pas participer aux commémorations à Moscou de la victoire sur le fascisme ne laisse pas d'interroger. Plus de 65 pays ont répondu positivement à l'invitation...
Quant à moi, vu d'ici, d'Europe, je m'interroge : comment peuvent-ils se précipiter aux obsèques d'un roi saoudien, grand démocrate devant l'éternel, (ah, ces "fantômes" vêtus de noir, aperçus dans tout reportage sur ce pays, leurs femmes !) et ne pas honorer 20 millions au moins de victimes ?

C'est nous, là, qui sommes interpellés!

Publié dans guerre de l'info

Commenter cet article