8 mai-9 mai 1945 : 70 ans plus tard.

Publié le par Boyer Jaakline

Berlin 1945 photo Ria novosti.
Berlin 1945 photo Ria novosti.

Nous sommes en 1945. l

Depuis le 2 mai, le drapeau rouge flotte sur le Reichstag, symbole du pouvoir nazi.

Aujourd'hui dans la grande confusion organisée de réécriture de l'histoire, nazisme et communisme se vaudraient. A qui peut bien profiter cet amalgame, si ce n'est au nazisme.
D'ailleurs, en Europe, partout les forces brunes s'étalent. Notre pays n'est pas le dernier.
Avec une grande complaisance, les élites politiques européennes s'en émeuvent pour la forme, tandis qu'elles sont intransigeantes avec le seul pays de l'Europe qui repousse les forces brunes et se retrouve vouée aux gémonies européennes.

De quelle victoire parlons nous ?

65 millions de victimes du nazisme. Oui, 65 millions.

27 millions de soviétiques dont 16 millions de civils.
Pour UN soldat américain tué SOIXANTE soldats soviétiques.

C'est la victoire sur la barbarie. Elle devrait être intouchable.

A quoi jouent les apprentis sorciers européens ? à quoi joue le président français en ne se rendant pas aux commémorations à Moscou? Quelle "France" représente-t-il? Pas la mienne en tout cas.

Donc, cet article sera dans la rubrique humeur, je veux dire mauvaise humeur.

Autre sujet de mauvaise humeur:

La visite du premier ministre japonais aux Etats Unis.
Outre l'aspect géopolitique, (Chine-Russie versus Japon-USA) cette visite n'a pas manqué de me plonger dans un ébahissement sur l'époque que nous vivons.
1- l'Allemagne a -t-elle présenté des excuses à la Russie ? L'argument qui prévaut ici et là, c'est que les vainqueurs furent les soviétiques et ceux là ont disparu de la scène internationale.
Les descendants des 27 millions de morts, eux, ne se posent pas cette question.
Sans compter l'état du pays, à relever sans plan Marshall, à la force de leurs poignets.

"Sans compter" n'est pas exact. Une information qui m'avait échappée nous apprend que le Parlement russe, la Douma a évalué à 600 milliards le coût de la guerre et s'apprêteraient à les réclamer au titre de dommages à l'Allemagne...

2- Les japonais sont bien bons. Certes ils étaient du mauvais côté en 1945. (Au fait, ont-ils présenté des excuses au peuple chinois, où ils ont laissé de très mauvais souvenirs ?).
Mais, alors qu'ils étaient défaits et que rien ne l'imposait, si tant est que quoi que ce soit puisse justifier une telle horreur, ils ont reçu DEUX bombes atomiques US, Hiroshima et Nagasaki, inscrits depuis dans la mémoire universelle du "Plus jamais ça !"

C'est ce qu'expliquait récemment Oliver Stone dans son histoire non officielle des Etats Unis.
Voir article sur ce blog.

3- Enfin, troisième sujet de mauvaise humeur, ce nouveau terrain politico-économique français: la vente de Rafales.

Notons que notre pays ne peut honorer son contrat de ventes de deux navires à la Russie, mais se trouve des talents dans la vente d'autres engins de guerre.


Reportages multiples flatteurs sur le Ministre de la Défense, habile commis voyageur et négociateur. Je pense qu'il mériterait le titre de Ministre de l'Attaque. Supériorité technologique française avec cet avion génial. Géniaux aussi ceux qui le conduisent.
La seule chose qu'on ne précise pas, c'est que ce sont des engins de guerre et de mort !

Et puis, à quels pays ces merveilles sont-elles vendues?
Le président français s'envole régulièrement dans cette péninsule arabique où être femme (moitié de la population) blogueur ou homosexuel est un exploit.

Aime-t-il les femmes...voilées ?

Voilà.

Sur les 35 chefs d'états demain à Moscou, seuls 3 européens: le Grec, le Tchèque et le Chypriote.
Angela Merkel ira le 10 mai.
Le ministre allemand des Affaires Etrangères étaient hier, 7 mai, avec son collègue russe, Serguéï Lavrov, à Stalingrad (Volgograd).


Où que vous soyez, dans la forme qui vous conviendra, fêtez le 8-9 mai (dates différentes en raison du décalage horaire, mais il s'agit bien de la même capitulation de l'Allemagne nazie), et restez éveillés.... afin que les réveils ne soient pas douloureux.

Une pensée meurtrie pour les Algériens où la fête de la victoire a tourné aux massacres ; Sétif, Guelma et Kherrata.

Publié dans humeur

Commenter cet article