22 juin 1941 : " Répliques " de Vladimir Pozner (2)

Publié le par Boyer Jakline

Je traduis in extenso sa rubrique publiée le 22 juin dernier : "Staline a failli mener le pays à sa perte "

" Donc, il y a 74 ans, le 22 juin 1941, l'Allemagne fasciste agressait l'Union Soviétique.

Par des efforts héroïques, la machine de guerre allemnade fut défaite et le monde sauvé. Mais à quel épouvantable prix !

Selon les données officielles, l'URSS a perdu 27 millions de personnes, soit presque 4 fois plus que les pertes allemandes. Les allemands sont allés jusqu'à Moscou, Léningrad et Stalingrad .

A votre avis, comment expliquer de si terribles pertes ?

Deux facteurs sont à prendre en compte, me semble-t-il .

Premièrement, le pays n'était visiblement pas prêt à affronter la guerre. Jusqu'à la fin Staline n'a pas crû les rapports du service de renseignement, de ses propres agents, lui indiquant que le 22 juin la guerre commencerait.

Il n'a pas crû non plus Churchill qui lui communiquait la même information.

Deuxièmement, les répressions des années précédentes dans l'Armée Rouge l'avaient pratiquement décapitée.

Quelques faits :

3 des 5 maréchaux avaient été fusillés ; 14 des 16 commandants; 8 sur les 8 amiraux ; 60 des 68 des commandants de régiments ; 130 des 139 des commandants de divisions; 221 des 397 commandants de brigades .

Les 11 vice ministres de la Défense furent TOUS fusillés, ainsi que 75 des 80 membres du conseil supérieur militaire . Près de la moitié du commandement, soit 35.000 personnes furent ou fusillés ou emprisonnés.

Donc, s' il en est pour prétendre que c'est justement Staline qui à conduit le pays à la Victoire, je pense ,moi, que c'est justement Staline qui a failli mener le pays à sa perte.

C'est le peuple qui a gagné et non lui.

Cet exploit héroïque ne supporte pas la réécriture.

Quant à la terreur, il est interdit de l'oublier.

Bonne chance ! "

(c'est par ces mots que Vladimir Pozner conclut toujours sa rubrique )

Vladimir Pozner à la TV durant son talk-show hebdomadaire . Rossia 1.

Vladimir Pozner à la TV durant son talk-show hebdomadaire . Rossia 1.

Publié dans société

Commenter cet article