L'aube d'un temps nouveau ?

Publié le par Boyer Jakline

http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2015/06/02/il-est-temps-de-refonder-une-ecole-francaise-de-pensee-strategique-sur-la-russie_4645747_3232.html?xtmc=il_est_temps_de_refonder&xtc

Tandis que la guerre reprend de plus belle dans le Donbass et que la population de la rebelle Odessa est mise au pas par Saakachvili et les factions nationalistes qui ont la bride sur le cou,

Tandis que Martin Dempsey, général du Pentagone, déclare dans The Wall Street journal du 6 juin dernier, que le potentiel militaire et nucléaire de la Russie est un danger pour l'Europe,

un groupe d'universitaires et poltiques français, et pas seulement, lancent une pétition pour une refonte de la pensée stratégique sur la Russie:


Mathieu Boulègue, associé pour le cabinet de conseil AESMA (1), Pôle Eurasie

Isabelle Facon, chercheur, Fondation pour la Recherche Stratégique (FRS)

Kevin Limonier, chercheur, Institut Français de Géopolitique, Université Paris VIII

Marlène Laruelle, professeur, Elliott School of International Affairs, George Washington University

Jérôme Pasinetti, président du cabinet de conseil AESMA

Anaïs Marin, Marie Curie Fellow, Collegium Civitas, Varsovie

Jean Radvanyi, professeur des universités, INALCO

Jean-Robert Raviot, professeur, études russes et post-soviétiques, Université Paris Ouest Nanterre

David Teurtrie, chercheur associé au Centre de recherches Europe-Eurasie (CREE), INALCO Julien Vercueil, maître de conférences de sciences économiques, INALCO

Henry Zipper de Fabiani, ancien ambassadeur de France

(1) :Analysis Ethics Security Management Assessment.

Il est temps. Grand temps.

Notre pays a des relations tout à fait particulières avec la Russie, moins faites de contacts économiques, que culturels, historiques, politiques . C'est pourquoi il est sans doute le mieux placé pour inaugurer ce temps nouveau de la réflexion . Et du dialogue ?.

Dans le même temps, l'information en France sur ce qui se passe en Ukraine est beaucoup plus enfermée dans des présupposés idéologiques(?) politiques (?) qu'en Allemagne ou en Angleterre, par exemple. A l'opposé d'une certaine culture russophile chez nous.


La très grave tension entre l'Union Européenne et la Russie empoisonne tout le continent, et joue avec le feu.

Ukraine en tête.
Dire qu'il y a peu, Vladimir Poutine avait proposé un système de sécurité collective de Lisbonne à Vladivostok ! Ceci explique cela ?

La Russie est européenne .. Elle peut travailler plus avec l'Asie, conjoncture aidant.
Elle reste européenne . Profondément, à sa façon. Mais finalement comme tous les autres peuples d'Europe, européens à leur façon...is'nt it ?

Commentaires russes autour du G7 :

Serguéï Lavrov déclare qu'en maintenant les sanctions contre la Russie pour " non respect des accords de Minsk ", le G7 donne un blanc seing à Kiev, qui a redoublé d'attaques vers le Donbass depuis une semaine. Porochenko a même déclaré le blocus du Donbass.
La presse russe a repris l'analyse d'une personnalité allemande qui a parlé de G2 et non G7, tant le rôle d'Obama et Merkel envahit tout.

La Russie souligne le caractère dépassé de la formule G7 ou G8 : désormais, il faudrait un G11 ou ...20 .

Enfin, hier, 8 juin, une réunion des BRICS au plus haut niveau se tenait à Moscou pour préparer leur sommet à Oufa (Bachkirie) du 8 au 10 juillet prochains. Ils veulent s'employer à une restructuration de l'ONU qui tienne compte des changements profonds, durables, intervenus dans le monde.
Ces partenaires sont en particulier inquiets des tractations secrètes qui se mènent autour du TAFTA et de son jumeau asiatique.

Une redisposition des forces économiques et politiques mondiales dont on veut les exclure.

Petite info:

Cadeau d'Angela Merkel à chaque participant du G7 : 1000 litres de bière de Bavière!

Donbass...Донбасс...

Donbass...Донбасс...

Publié dans coopérations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article