Colin Powell au Kremlin.

Publié le par Boyer Jakline

On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même .

On n'est jamais aussi bien servi que par soi-même .

Dans la la passionnante galerie de portraits de George Parker, publiée en 2013 et couronnée du National Book Award on trouve ces lignes page 165 :

" En 1988, dans la salle Sainte-Catherine du Kremlin, Gorbatchev le regarda droit dans les yeux (Colin Powell) et lui dit :"Qu'allez vous faire maintenant que vous avez perdu votre meilleur ennemi?".

.....Maintenant qu'elle avait perdu son meilleur ennemi, l'Amérique pouvait recommencer à faire la guerre et il ( C.P) dirigea la première depuis celle du Vietnam celle du Panama.... puis celle plus sérieuse, Tempête du désert...l'Amérique était de retour et le commandant avait réussi cet exploit en fondant sa doctrine sur les affres du Vietnam : des objectifs clairs, l'intérêt national, un soutien politique, une force écrasante, un départ rapide. ( les Kurdes et les Chiites étaient tous seuls; bientôt, les Bosniaques seraient tous seuls aussi....).

C'est l'un des portraits d' " hommes institutionnels ". Tout le portrait vaut le détour, pour ce qu'il révèle du cynisme ambiant parmi les dirigeants américains . D'où mon commentaire sous le cliché : on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même ...
Pour nous, Colin Powell, c'est l'homme qui vit en Irak des armes de destructions massives justifiant la destruction de l'Etat irakien et une guerre qui n'en finit pas;

On sait depuis qu'il mentait.

Cependant, ce qui frappe dans cette analyse d'un journaliste du New Yorker, c'est sa grande similitude avec celle qui fit Vladimir Poutine en 2007 à Munich, lors d'une conférence sur la sécurité. Il y dénonçait pour la première fois sur l'arène internationale le " double standart " de l'Occident et des USA en particulier ...C'est à dire " faites ce que je dis, mais pas ce que je fais" et s'affranchir de toutes les règles et instances, internationales .

C'était l'objet de mon premier article sur ce blog, 8 mars 2014. LE MONDE VU DE MOSCOU, rubrique politique
Là se niche la compréhension des événements en Ukraine, tant sur la stratégie occidentale, que les réactions russes.

Publié dans vaste Russie

Commenter cet article