Vippe pour VIP...

Publié le par Boyer Jakline

M'y voilà donc. 
Avec toujours le même bonheur. J'ai troqué les robes légères pour le jean et le lainage avec un plaisir certain après les canicules méridionales.
Retrouver la langue russe et mes amis. J'ai pris l'habitude d'arriver de nuit car Moscou est libérée de ses bouchons historiques. Cela permet des premières retrouvailles avec le centre que je traverse pour rejoindre mon logement. Massif et peu éclairé à cette heure, le Kremlin est là et la Loubianka en plein travaux et les quais de la Moskova, amples.

Hier je suis retournée à la petite "agence ", un guichet, un ordinateur, acheter mes billets pour mon périple.
J'ai en effet décidé de rendre visite à mes amis, à Nijni-Novgorod et Yaroslavl.
Là, l'effet monétaire est immédiat : avec taux de change à  70 roubles pour 1 euro, mes 3 billets vont me coûter un peu moins de 60 euros. Il y a un an il m'en aurait coûté le double, et il y a 7 ans quand je travaillais à Moscou, le triple....
Ici "la chute du rouble " n'existe pas. On dit "l'euro s'est envolé "....Et de fait, les amis que j'ai déjà salués me précisent que le coût de la vie a été multiplié par deux .
A la fin de mon achat, la vendeuse me tend la carte de visite de l'agence en me disant, mi moquerie, mi autodérision, : "Vous êtes notre vipp..."

..Dans  " Moscou-soir ", le quotidien Vetchernaya Moskva, un journaliste anglais du The Independant, Simon Colder, fait un long papier où il souligne que  " Moscou est accueillante et prévenante ", à l'opposé des clichés.
J'adhère complètement à ces propos .

 

Fin d'été moscovite

Fin d'été moscovite

Le maire de Moscou inaugure une nouvelle zone piétonnière dans l'hyper centre

Le maire de Moscou inaugure une nouvelle zone piétonnière dans l'hyper centre

Publié dans Voyages : vaste Russie

Commenter cet article