Le temps des bombes.

Publié le par Boyer Jakline

La suite de mes " reportages " en Russie lors de mon dernier séjour attendra un petit peu.


Place à l'actualité.


Guerre de l'info: l'hystérie anti-russe trouvera toujours de quoi s'alimenter.
Donc, les russes bombardent en Syrie. Les interventions occidentales entre-soi sont soudain perturbées par l'arrivée des chasseurs russes.

Et l'Arabie saoudite, notre grand ami, y vend des armes, et se déporte vers l'Erythrée, et le Qatar, et la Turquie, et les USA et la France, le ciel syrien est une vraie passoire, ce que j'appelle " l'entre soi" .

Les russes disent qu'ils interviennent 1- dans le cadre et le respect du droit international, 2- à la demande du président syrien.... " les occidentaux vont manger leur chapeau " commentait l'autre jour sur itélé un journaliste, commentaire rarissime !

Pourquoi, vont ils manger leur chapeau ? Parce que depuis 25 ans, les "occidentaux" se croient autoriser à intervenir partout, hors mandat de l'ONU, hors demandes des gouvernements concernés, et avec les résultats que l'on voit : Irak, Libye, réfugiés.....sans parler de l'ancien et dramatique Afghanistan.

La ligne des russes, exprimée en 2007 à Munich, dans une conférence "interne" n'a pas dévié: le droit international et la souveraineté des peuples. Stop au monde unipolaire et aux distributions de bons et mauvais points aux états, avec interventions militaires en suivant....

43 raids américains depuis le début de l'année : l'IGIL (daesh en russe ) ne fait que prospérer, constate le président russe.

Qui est pour cette intervention russe ?

Assad, certes, mais aussi une partie de l'opposition " démocratique "syrienne, une représentante,"échappée" l'autre jour sur le plateau de C dans l'air, expliquait que la priorité c'était d'arrêter l'IGIL . Ensuite ce serait au peuple syrien d'assurer la transition. ( Depuis ces gens là sont absents de nos plateaux télé ) . Mais aussi les kurdes : rappelons nous que lorsque le président turc a décidé de bombarder Daesh, auquel il achète du pétrole, il a " au passage" bombardé les kurdes, ce qui n'a guère ému nos éditocrates!

Et l'on apprend que " la France " "avec nos impôts " selon l'expression consacrée, (pas question ici des allocations familiales pour les réfugiés) finance Al Nostra , groupe "rebelle syrien" qui appartient à Al Quaïda.... Soudain les choses semblent se clarifier...D'où un tir de barrage intox rare: pas un canal n'y échappe et si, le lendemain du discours de Vladimir Poutine à l'ONU, un petit souffle de vérité pouvait être perçu, dès les jours suivants la feuille de route avait été donnée à tous.... Les russes bombardent " les opposants au dictateur ".

Triste place prise dans ce déluge de contre-vérités par le président français, aux avant-postes de la ligne de l'OTAN....Et dire qu'il fut un moment question lors de son élection de sortir notre pays du commandement de l'OTAN où l'avait mis le président précédent !

Le président russe en personne a fustigé ces contre-vérités, déclarant que ces propos avaient été émis, avant même qu'un seul avion russe n'ait décollé....

La capitale de l'Etat Islamique, Aqqa, est à 850 km du Caucase . L'Afghanistan est frontalier avec le Tadjikistan, ex république soviétique, où la Russie a installé un mur de défense . Depuis 2013, les russes ont évalué à plus de 2000, peut-être 3000, les combattants de Daesh issus de leur territoire . ( Voir le Monde diplomatique Nov.2013: Le retour de la Russie sur la scène internationale )

Voilà pour le point géographique et géopolitique.

Reste que bombarder, c'est entrer en guerre!

69% des russes, interrogés par le Lévada-tsentr, sont CONTRE l'envoi de troupes en Syrie.40% pensent que c'est une guerre civile qui se déroule en Syrie, et 39% pensent que l'"occident", en s'en mêlant, a envenimé la situation. A l'inverse, 56% des français seraient POUR une intervention au sol.....Nos amis russes savent plus l'odeur et le goût âcres de la guerre.

Texte de Lévada tsentr :
bilan des sondages autour de la Syrie. Réalisés le 29 septembre .

SI en juin 2013 la moitié des personnes interrogées étaient indifférentes à la guerre en Syrie et 29% soutenaient Bachar el Assad, aujourd'hui 39 % restent indifférents et 36% soutiennent le président syrien. Les soutiens à l'opposition syrienne sont stables : 10% et 9% .

40% soutiennent la politique russe en Syrie, 11% sont contre, 33% sont indifférents.

Par " politique russe en Syrie ", il faut entendre : soutien à Bachar et ne pas permettre un scénario à l'Irakienne . mais, globalement, c'est le manque d'intérêt à l'égard de cette situation qui domine (33%).
Le tiers de ceux qui suivent les évènements considère,qu'agissant ainsi, Moscou défend ses intérêts au Moyen Orient et garantit la sécurité des entreprises russes là-bas . Un tiers pense que la Russie veut affirmer son rôle international et son indépendance à l'égard des pays occidentaux . 22% considère que cette attitude russe freine l'expansion de l'IGIL et de l'islamisme radical, et protège les frontières sud de la Russie. 19% enfin pense que la Russie soutient le dernier pays qui lui est favorable dans cette région .

Aider la Syrie, c'est avant tout pour ces sondés, apporter un soutien diplomatique et politique. Et, bien sûr, une aide humanitaire . Mais 57% ne veulent pas accueillir de réfugiés, 21% sont prêts à le faire. Idem pour l'aide économique: 41% sont POUR et 40% CONTRE. Pour ces deux derniers points, se rappeler que la population russe a déjà été mise à forte contribution, en accueillant près d'un million d'Ukrainiens du Donbass, et le "rattachement " de la Crimée .

Je reviendrai au Lévada Tsentr, avec la réaction des russes à l'intervention militaire. Ce ne sont que des sondages. Ils donnent une indication, précieuse, mais à titre de tendance..

Contrairement à ce que l'on entend, mais qu'est-ce qu'on entend comme contrevérités par des gens sûrs de n'être jamais contestés, le président russe a demandé le vote du Parlement, qui a voté à l'unanimité l
En France, on se souvient que le président a envoyé avions et troupes au Mali et a informé trois jours plus tard le parlement, comme l'autorise à le faire notre brillante constitution " démocratique " ...

Et dans l'arsenal de propagande français, les micros tendus systématiquement à la droite et l'extrême droite pour commenter ce nouvel épisode....

Enfin, ce matin 3 octobre, on apprend une nouvelle " bavure "américaine en Afghanistan, cherchant à bombarder des talibans et touchant un hôpital., 3 médecins de " Médecins Sans Frontières" seraient parmi les victimes.... Décidément, les morts n'ont pas tous le même poids !

En marge: La Revue des deux mondes a consacré son numéro de septembre à la Russie :"Poutine est-il notre ennemi ?". De nombreuses contributions qui remettent les choses à leur place et, en particulier, la responsabilité des "occidentaux" dans les tensions actuelles .

Publié dans vaste Russie

Commenter cet article