Allonz___ enfants de la patri i e...!!!

Publié le par Boyer Jakline

La planète entière entonne l'hymne " aux armes, citoyens" , mais par des politiques sécuritaires, en France, prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 25 février, les citoyens sont désarmés....

Les matchs de foot sont autorisés, mais pas les manifs....la France sans manifs, c'est un peu de son âme qui s'en va. La COP 21 sur le climat doit permettre l'expression des différentes sensibiltés, pour que les termes du débat soient posés: changement climatique et capitalisme sont liés. La COP 21 ne peut pas être le lieu du lobbying à grande échelle des états par les mulitinationales.

Or, à ce jour, état d'urgence oblige, les manifestations sont interdites :

pas de village mondial des associations, pas de manifestation pour l'ouverture du sommet le 29 novembre...Et d'autres manifestations en novembre : solidarité avec les migrants, manifestation contre les violences faites aux femmes, beaucoup d'autres, car en France la manifestation publique fait partie du patrimoine, pas seulement ce pays du bien boire, bien manger faire l'amour avec qui on veut . Voilà une vision très rétrécie de " notre vivre ensemble " , que l'on tente d'imposer .

La réponse des politiques : état d'urgence . Et si c'était notre politique étrangère qui était attaquée? Notre interventionnisme guerrier sur de nombreux fronts? ( destruction de l'état lybien, vente d'armes qui passent ensuite à DAESH, entre autres ). Bref une politique très atlantiste.

La question est dans la tête de très nombreux de nos concitoyens.

Au plan militaire, un rapprochement sur le terrain avec la Russie . Si la situation n'était pas dramatique ce serait cocasse: toute une année à ne pas savoir que faire des "Mistral", pour finalement ne pas honorer un contrat et refuser de vendre à la Russie ces deux navires. Là, l'ordre donné au "Charles de Gaulle" d'appareiller vers la Syrie, avec 18 avions rafales à son bord et collaborer avec l'aviation russe .
La TV russe montre Vladimir Poutine donnant l'ordre à son état major de travailler avec les français, "considérez les comme ....temps d'arrêt...des alliés ".
Donc, le " Charles De Gaulle " va s'approcher des côtes de Syrie , escortés par des avions russes...

Dans tout ce qui s'écrit aujourd'hui, il y a des réflexions porteuses: par exemple ce philosophe, Jean Luc Nancy, qui, dans un long papier, analyse : nous subissons depuis 30 le fondamentalisme néolibéraI qui a fait naître un autre fondamentalisme, s'opposant à lui. Les deux faces du même monstre. Formule que je ne peux expliciter dans le cadre de cet article .http://www.humanite.fr/etiquettes/jean-luc-nancy

Un débat s'ouvre en France, et même dans des médias très contrôlés, il est souvent question des victimes " collatérales "sur le terrain des bombardements : combien de syriens civils tués pour X " terroristes " ?

Ce week end, des manifestations et rassemblements ont eu lieu, autant par hommage aux victimes que pour protester contre un état d'urgence qui tente de nous museler. A Toulouse, beaucoup, beaucoup de monde. A Bordeaux c'était plus modeste...En tout état de cause, à suivre....

Brèves:

Samedi, des attentats perpétrés contre les installations haute tension en Ukraine ont privé d'électricité toute la péninsule de Crimée . Dimanche matin, les pouvoirs publics russes avaient rétabli le courant dans les lieux vitaux, hôpitaux...

Le gouvernement russe a renforcé les mesures de sécurité sur son territoire . Rappelons que l'avion abattu au dessus du Sinaï l'a été grâce à une bombe artisanale déposée dans un bagage.

Dans les nombreux débats que proposent les grands médias russes, je suis toujours étonnée de la présence de journalistes étrangers: américains, et, dernièrement polonais. Evidemment opposés à la politique russe...

Mais aussi, en marge de la " lutte contre le terrorisme ":

Les dirigeants occidentaux sont convenus a semaine dernière, en marge du sommet du G20 en Turquie, de prolonger de six mois, jusqu’en juillet 2016, les sanctions contre la Russie. Elles avaient été décidées en raison de la politique du Kremlin envers l’Ukraine, ou, du moins, l'analyse qui en est faite par les occidentaux, sur le mode "mon chien a la rage, donc je le tue "

Cette décision a été prise alors que se multiplient les déclarations en faveur d’une coopération avec la Russie dans la lutte contre les djihadistes de l’Etat islamique, à la suite des attentats du 13 novembre à Paris.

La prolongation des sanctions a été décidée lors d’une réunion entre le président américain Barack Obama, la chancelière allemande Angela Merkel, le premier ministre britannique David Cameron, le président du Conseil italien Matteo Renzi et le ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, a déclaré samedi un diplomate européen qui a requis l’anonymat.

Ces dirigeants ont notamment estimé qu’il fallait maintenir la pression sur la Russie avant les élections prévues par les séparatistes dans l’est de l’Ukraine en février prochain, a ajouté le diplomate.

“La seule chance d’avoir ce que nous voulons, c’est de jouer la carte des sanctions. Les sanctions financières doivent rester en place jusqu’au bout”, a-t-il ajouté .

( sur le site les crises.fr)

Le cynisme des occidentaux n'a pas de limite...

Publié dans humeur

Commenter cet article