SU-24 : grosse colère, rare, de Vladimir Poutine .

Publié le par Boyer Jakline

Kremlin : 26 novembre. Pour la première fois, F.Hollande tutoie V. Poutine
Kremlin : 26 novembre. Pour la première fois, F.Hollande tutoie V. Poutine

SU-24, Sukhoï, c'est le nom d'un bombardier très moderne russe . Je n'aime pas spécialement les bombardiers, mais, actualité oblige !

Comme d'habitude, je vous transmets ce qui ne l'a pas été par nos moyens d'information.

Nous avons été correctement informés sur les divergences persistantes entre la Russie et les Occidentaux, Assad et /ou Daesh. Encore faut-il noter que tous les jours cela évolue, la France n'excluant plus de mettre entre parenthèses le "sort " de Bachar El Assad .

Rencontre Hollande-Poutine au Kremlin, le 26 novembre .

De l'avis de tous les commentateurs russes, le président français a essuyé la très grosse colère du président russe après l'abattage du bombardier russe par la Turquie

Extraits d'article de Moskovskii Komsomolets (MK) du 27 novembre, un des quotidiens de références, qui donne la tonalité générale, tant les colères " ouvertes " de V. Poutine, sont rares.

TRADUCTION

« La Russie, déclare Poutine, respecte la coalition dirigée par les USA et est prête à coordonner avec elle les actions militaires et l'échange d'informations. »

Cependant le Kremlin est préoccupé par le caractère de cet échange.

" Nous avons informé à l'avance les USA sur les vols de nos pilotes : où, quand les vols seraient effectués. Ils savaient où se trouvait notre avion et c'est justement là qu'un coup nous a été porté . D'où notre interrogation : ou bien les USA ne maîtrisent pas leurs alliés, ou bien les informations ne vont pas où elles devraient aller."

Il promet d'avoir une discussion sérieuse avec la Maison Blanche et les autres membres de l'Alliance, ajoutant que la décision d'installer des S 400 sur le territoire de la Syrie est directement liée à l'acte de la Turquie et la défiance à l'égard des USA.

" Nous avions analysé que la main criminelle des terroristes ne pouvait atteindre les 3000-4000 mètres . A aucun moment nous n'avons envisagé que ce coup de poignard dans le dos pourrait nous être porté par un pays que nous considérions comme un allié à 6000 mètres de hauteur . Sinon, nous aurions depuis longtemps pris des mesures pour assurer la sécurité de nos pilotes ." a déclaré le président russe .

Vladimir Poutine a également accusé Ankara de protéger les trafiquants de pétrole syrien .

Il a rappelé que lors du G20 il en a fait la démonstration aux dirigeants du monde entier, en montrant des photos de véhicules transportant ce pétrole nuit et jour et franchissant la frontière turco-syrienne, revenant à vide vers la Syrie. " Ces barils sont pleins du sang de nos pilotes" a dit le président russe, plein d'émotion .

Les déclarations des dirigeants turcs selon lesquelles ce pétrole de contrebande serait détruit par eux ne sont pas crédibles, car, " si c'était le cas, on observerait des incendies, et y en a-t

-il ? " a -t-il conclu dans une question rhétorique

Evidemment, François Hollande ne pouvait s'associer à un discours aussi violent à l'égard d'un pays allié, membre de l'OTAN. Il a répondu en souhaitant éviter toute escalade dans le conflit, et ne pas en venir à une oppositions ouverte .
Il a promis que la France et d'autres membres de la coalition " viseront sans cesse les convois de camions transportant le pétrole, et les bases de production, puisque ce commerce est la principale source de revenus des terroristes ."

Russie et France ont convenu par ailleurs de porter leurs coups sur DAESH (IGIL, en russe) exclusivement et ne pas les diriger contre d'autres forces, dont les opposants à Assad.

Le président français a précisé que Russie et France échangeront leurs informations, afin de définir " qui doit être visé, et qui ne doit pas l'être." Seront échangés aussi les plans d'attaques projetées, afin d'éviter les doublons et d'empêcher que se reproduisent des incidents comme la destruction de SU-24.

J'ajoute quelques précisions

La Turquie est un partenaire de la Russie particulièrement important aux plans économique, politique,culturel.
Rappelons nous qu'Ergogan était à Moscou, en première ligne, pur l'inauguration de la Grande Mosquée il y a quelques semaines. De très nombreux russes prennent leurs vacances en Turquie, il n'y avait pas de visas entre les 2 pays . la Russie vient de les rétablir .

Un projet très avancé de gazoduc- « Sud » pour acheminer le gaz russe en Europe via la Turquie est gelé.

Demain, 30 novembre, les deux chefs d'états devraient avoir un entretien en marge de la COP 21 à Paris.
Erdogan a tenté en vain de joindre au téléphone Vladimir.Poutine le jour de la destruction du SU24 russe par l'aviation turque. Mais le sentiment " de coup de poignard dans le dos " est très fort . La Russie prendra ses responsabilités, je pense. Aux autres d'en faire autant.

C'est notre avenir commun qui est en jeu

Publié dans vaste Russie

Commenter cet article