Francofonia de Sokourov: méditation humaniste sur la guerre, la culture et le pouvoir.

Publié le par Boyer Jakline

Le Louvre sous l'Occupation

Regardant ce film, je ne pouvais me départir du sentiment que seul un russe pouvait rendre hommage à un musée, à son directeur, à son homologue allemand, Jacques Jaujard, directeur du Louvre, le Comte Franz Wolff-Metternich, nommé à la tête de la commission allemande pour la protection des oeuvres d'art en France . Lorsqu'il refusera de " rapatrier " certaines oeuvres françaises vers le Reich, il sera rappelé...

L'un, fonctionnaire attaché très fort à sa vocation du service public à la française, l'autre d'une vieille famille noble de Rhénanie . Sokourov prend le temps de nous dire qu'ils ont tous les deux combattu pendant la première guerre mondiale, chacun pour son pays. Il prendra le temps de nous raconter leurs destins jusqu'à leurs morts et le constat sera suggéré que la République française est moins tendre avec ses serviteurs dévoués que l'Allemagne vaincue.

Seul un russe, aimant la France comme ils le font, quand ils le font, avec gravité et profondeur. Grand cinéaste en même temps.

En ces temps " déraisonnables ", ce film qui arrive à point nommé : inattendu, intelligent, ouvert.

Hommage aussi à ce qu'il y a de meilleur dans l' humanité, française, russe, allemande... Critique, d'autant plus puissante que faite à mi-voix, des états qui aiment la guerre et la conquête, qui leur sont consanguins, qui pillent à qui mieux-mieux les états dont ils s'emparent. Voir le Louvre ou le British Museum...

Hommage au peuple de Léningrad, des images hallucinantes, toujours, auxquelles je ne me fais pas : les russes, soviétiques, sous-race pour Hitler, n'avaient pas droit à la sauvegarde, même relative de leur patrimoine, et l'agression nazie, fut là, d'une sauvagerie absolue .

Bref, un film étonnant. 

 Mais c'est la partition qui est dévolue depuis longtemps aux créateurs russes, qu'on croyait perdue : nous étonner de leur vision décalée et poétique .

Pour les Bordelais, à l'Utopia en ce moment .
L'affiche du film...

L'affiche du film...

Publié dans vaste Russie

Commenter cet article