С Рождеством Христовым ! Joyeux Noël !

Publié le par Boyer Jakline

L'hiver est là: il fait moins 20 à Moscou !

L'hiver est là: il fait moins 20 à Moscou !

Et mes meilleurs voeux à toutes et tous !

C'est ce soir, calendrier grégorien oblige, que la Russie aura sa veillée de Noël . La fête a gardé son caractère religieux et familial.

Me voilà de retour après un break à l'étranger. Très bénéfique . Ici, l'air est tellement saturé d'intox que même si vous n'écoutez pas....vous entendez ! Pas de visage hystérique du premier ministre, pas de micros tendus en permanence aux dirigeants de FN . Par contre, voir après 5 jours d'absence la poursuite de la dérive sécuritaire du pouvoir est assez impressionnant :
peut-être que ce blog va-t-il évolué vers " Bordeaux, vu de Moscou " ?

J'ai fêté le passage en l'an nouveau avec mes amis russes dans une capitale européenne . Ils viennent pour certains régulièrement en Europe, cet objet d'admiration et, désormais, de désolation pour eux . Pêle-mêle : pourquoi les sanctions maintenues, pourquoi la énième condamnation de la Russie pour non respect des Droits de l'Homme, alors que l'Union Européenne ne dit mot sur ce qui se passe en Arabie Saoudite? Mes amis russes sont choqués de cette unilatéralisme, alors que la Russie semble incontournable pour avancer dans une issue à des conflits terribles au Moyen Orient.

Pourquoi l'U.E ne dit elle rien sur la marche aux flambeaux dans les rues de Kiev pour l'anniversaire du dirigeant fasciste Bandéra, bras armé d'Hitler et inventeur de la shoah par balles. C'était le 2 ou 3 janvier dernier ?

Et puis surtout, que devient la France ? que se passe -t-il ? Mon amie a cette jolie formule, constatant les dérives (?) autoritaires du pouvoir : " sur qui prendons nous exemple, si la France se comporte ainsi ? "

En Russie, si le soutien au Président est égal quant au rôle qu'il fait jouer au pays au plan international, les critiques fusent sur la politique intérieure du gouvernement . J'y reviendrai.

En attendant, malgré le niveau très bas du rouble, il est encore possible d'acheter à des prix raisonnables des billets d'avion pour l'Europe, ce qui était une des préoccupations premières de ces couches moyennes, intellectuelles, qui ont pris l'habitude de venir en Europe régulièrement. Qu'à la fermeture des frontières, style soviétique, se substitue une barrière financière !

Et ces russes sont incollables sur les stratégies à mettre en oeuvre pour obtenir un visa Schengen: l'Italie est le pays le plus souple, suivi de l'Espagne. La France, comme toujours, hautaine, est rigide...Ce qui justifie la même rigidité russe et obtenir un visa, puisqu'il faut un visa ( je rappelle que D.Medvdev, président en exercice avait proposé de supprimer les visas entre la Russie et l'Europe, ce que l'Europe a refusé.), est un parcours du combattant .

Mes amis constatent aussi que les deux pays les plus fréquentés par les touristes russes en manque de lumière et de soleil, l'Egypte et la Turquie, sont devenus pour eux infréquentables.

Comme quoi, il ne faut jurer de rien!

Publié dans humeur

Commenter cet article