Les larmes d'Obama....

Publié le par Boyer Jakline

Nous sommes inondés d 'infos (?) sur le président américain.

Ainsi ces larmes, répétées, ont donné un nombre affolant de commentaires, tous identiques, laudateurs. Opération com' réussie ? Puis, tout de même, quelques bémols ensuite.

Qu'il ait dit et répété qu'il y avait trois maux sur la planète : ébola, le terrorisme et la Russie ne fait pas la Une de nos médias. Les russes, eux, l'ont " imprimé ".

Qu'il ait assuré " nous avons été leader au XXe siècle, nous le resterons au XXIe ". Les russes l'ont entendu aussi. La France, elle, semble acquise à ce leadership : après avoir réintégré le commandement de l'Otan ( Sarkozy ), elle s'apprête à accueillir sur son sol des soldats de l'Otan (Hollande) .

A mettre en face, les propos réitérés du président russe: " la Russie ne souhaite pas être une super puissance. Cela coûte cher et mène à rien ". Ces propos traduisent leur vision multipolaire du monde actuel .

En ce moment, le président russe revient sur les conditions de l'effondrement de l'URSS,. Il donne à la presse allemande des documents inédits. Retour sur le passé pour mieux saisir le présent.

Vladimir Poutine s'exprime sur tous les dossiers en cours, des sanctions à la Syrie. Il donne une interview substantielle à des journalistes du Bild, quotidien allemand dont lectorat est estimé à 12 millions de personnes. Les allemands, nos voisins et partenaires, ont pu lire ce que pensait le président de la fédération de Russie. Et nous ? à part les lecteurs de ce blog et de quelques autres, " lescrises " par exemple ou Russia Today en français, rien.

Je rappelle que vous trouverez sur ce blog l'essentiel du discours de Munich en 2007 qui a marqué le retour de la Russie sur la scène internationale. Dans cette intervention, Vladimir Poutine conteste l'ordre nouveau établi depuis la disparition de l'URSS. Abandon des règles internationales et interventionnisme à tout crin.
Vous trouverez aussi le documentaire intégral de Manon Loizeau " les Etats Unis avancent vers l'Est " . Documentaire réduit à 9 mn dans sa filmographie. Il en compte 57 au départ.
Il faut dire que, depuis, Manon Loizeau a complètement changé d'analyse !

Publié dans humeur

Commenter cet article