Vladimir Poutine aux journalistes du "Bild ": " je ne suis ni un promis, ni une fiancée, ni un ami. Je suis le président de la Fédération de Russie ".

Publié le par Boyer Jakline

Pendant l'interview.
Pendant l'interview.

Le 5 janvier dernier,des journalistes du Bild allemand ont rencontré deux heures durant, à Sotchi, le président russe .Il leur fut remis des documents inédits de l'année 1990: rencontre et négociations entre les dirigeants soviétiques et allemands sur la nouvelle configuration de l'Europe après la chute du Mur de Berlin. En réponse à la question : " êtes vous l'ami des USA ?" il leur a été répondu ce que j'indique en titre . Il a ajouté : " la fédération de Russie est un pays de 146 millions d'habitants. je défends leurs intérêts, ce qui aurait dû être toujours fait ."

Le texte intégral de cette interview a été publié le 11 janvier, sur le site du Kremlin, consultable . Repris par la presse et l'ensemble des médias russes.

Peu d'échos chez nous. Inintéressant ?

Je traduis un court extrait. je confie la suite à Russia Today, en français.

Monsieur le Président,

On observe cette dernière année un grand nombre de guerres et crises . Où nous sommes nous trompés ?

Réponse:

Vous posez d'emblée la question de fond. Dès les premiers pas, après la chute du mur nous n'avons pas dépassé la fracture de l'Europe.....On me critique encore pour mon discours à Munich en 2007. ( Premier texte que j'ai publié sur ce blog, il y a bientôt 2 ans .Vous pouvez l'y retrouver ) .

Après la Chute du Mur, le secrétaire général de l'Otan,un allemand, Monsieur Verner, indiquait que cette organisation ne s'élargirait pas à l'Est. Ainsi pensaient d'autres hommes politiques allemands. Je vous ai apporté les documents d'archives sur ces débats qui n'ont jamais été publiés.La primeur en sera pour vos lecteurs......

Par exemple, le 26 juin 1990, Egon Bar déclare ; " si, au moment de la réunification allemande, des pas décisfs ne sont pas accomplis pour détruire les blocs ennemis en Europe,..... cela poussera à l'isolement de fait de l'URSS .....

Il souhaitait la création en Europe centrale d'une nouvelle union, à laquelle participeraient et l'URSS et les USA. Il précisait " les structures militaires de l'OTAN ne doivent pas s'élargir à l'Europe Centrale ...."

http://www.rg.ru/2016/01/11/sankcii-site.html : pour mes lecteurs russes et russophones, le texte intégral est en suivant ce lien .

Publié dans Politique

Commenter cet article