Athènes-Moscou : une amitié plus que millénaire.

Publié le par Boyer Jakline

Rue (odos) Nikkis, le 20 mai.

Rue (odos) Nikkis, le 20 mai.

De retour dans mes foyers, je constate que la russophobie ambiante n'a pas décrû.

Le contraire même.

L'Otan se déploie de plus en plus vers les frontières russes, "menace russe" oblige. Installation des Défenses AntiMissiles, PRO, en russe, en Roumanie, en Croatie...

Je ne crois pas que les peuples européens, pourtant concernés au premier chef, soient conscients du danger que fait peser sur eux cette militarisation accrue du territoire.. .

Il faut dire qu'AUCUNE information n'est donnée à ce sujet. Seul "le fond" est omniprésent: menace russe.
Mais là, on croit rêver, ou plutôt faire un cauchemar : attentats de Paris, 2 fois, de Bruxelles, pour ne citer que les derniers, 2015...Refus de Washington de collaborer avec la Russie contre DAESH.... pas de doute, le " terrorisme" sert des intérêts.
Le président russe est annoncé à la fin du mois à Athènes. A la va-vite, Tsipras a signé un accord de construcion d'un gazoduc avec l'Azerbaïdjan, via l'U.E pour " libérer les pays européens de la tutelle russe ".

Quand nous libèrerons nous de la " tutelle américaine" ? Ils veulent nous refiler leur " gaz de schistes"...Des milliers de km à parcourir, bonjour l'empreinte écologique. La catastrophe en cours dans la province d'Alberta, Canada, n'a pas rafraîchi leurs ardeurs!

Donc, pas de ça à Athènes.

L'alphabet grec moderne ressemble à l'alphabet cyrillique. Les églises "byzantines", très nombreuses dans le vieil Athènes, sont pleines d'icônes comme on en voit dans les églises russes. Et puis, Grecs et Russes ont en commun...la Turquie, voisin impérialiste qui a laissé des traces sanglantes en Grèce, et continue de violer allègrement l'espace aérien grec...
Peu de flics dans les rues, pas de femmes voilées. De nombreux chalands, grecs pour l'essentiel.
Des mendiants, pas plus qu'à Paris ou Bordeaux, plus d'enfants musiciens qui font la manche.
C'est dans le centre historique que j'ai surtout arpenté, première visite ....Donc, pas de vision de la crise sociale et sanitaire qui frappe le pays....

J'ai peu traîné dans les quartiers populaires, happée par le B-A ba d'une première présence à Athènes. L'Acropole, vu et revu sur des clichés, provoque un vrai ébahissement. Touristes en flots.

Site magnifique d'où il m'est apparu qu'un peuple, bâti sur de telles prémisses, ne peut être mis en laisse.

La visite de la Fondation " Mélina Mercouri " sous l'égide du Ministère de la Culture, rafraîchit la mémoire sur les capacités de ce peuple à ne pas céder. Après tout, ils ont vaincu les colonels....

Donc, un peuple vivant.

À Andros aussi. Tout le monde baragouine l'anglais. Il a bien fallu que je m'y mette. Je constatais une nouvelle fois combien nous sommes investis par cette langue et cette civilisation. Sommes-nous sûrs que nous y gagnons? Voir les gaz de schistes et la militarisation de l'espace européen...

Je viens de découvrir dans une analyse de Jacques Sapir (étiqueté Front National pour le décredibiliser, passez outre, lisez le.), conférence qu'il a faite au MGIMO, prestigieux institut de formation des diplomates russes à Moscou, les 3 " piliers" qui ont régi la création de l'Otan, je cite de mémoire : " keep US in, keep Germany down, keep Russia out "... Ces 3 piliers devraient être portés à la connaissance de tout citoyen européen, au moins autant que les 5 piliers de l'Islam, dont on nous rebat les oreilles.

La veille de mon départ, dans la rue Nikis, parallèle à Syndagma, j'ai pu assister au rassemblement de militants OXI, ( c'est ce mot, repéré, qui sert de boussole!) 300 personnes environ, sono et chants, banderoles, tous âges, contre le nouveau mémorandum qui se prépare le 24 mai, demain.

Là, aucun ne parlait anglais ni français...J'ai pensé que c'était une attitude militante!

Mais, du coup, pas, peu de dialogue.

Un chypriote, présent, est venu me demander si je savais de quoi il était question. En fait, il était aussi informé que moi, mais a-t-il ajouté " it's too late ". Phrase que j'ai entendue plusieurs fois,en France aussi ! Ma réponse s'impose: " il ne reste plus qu'à mourir, alors! ".Impossible à accepter, avec toute cette vie autour !

Il était aussi au courant des manifestations en France..." les casseurs"!
Pas un mot sur la loi. De l'importance de la propagande!

Mon blog est-il trop géopolitique ? Cette question me taraude depuis qu'un nouveau lecteur, russe, m'a félicitée de ce caractère géopolitique...

Franchement, comment faire autrement quand règne une telle omerta sur ces questions vitales, car finalement, ce sont celles de la guerre et de la paix.


​Me voilà de retour, après un séjour longtemps promis, mais toujours reporté...

Ce que j'ai vu, la Grèce, les Grecs, m'a enchantée...

I'll be back!

Publié dans humeur

Commenter cet article