Les " fêtes de mai "

Publié le par Boyer Jakline

En quelques jours de mai, la nature explose... Bonne période pour aller en Russie.
En quelques jours de mai, la nature explose... Bonne période pour aller en Russie.

Les " fêtes de mai ", c'est en ce moment.
Avec l'arrivée du printemps, et quelques gelées matinales la Russie fête: le 1er mai, le 9 mai. Manifestations officielles, mais aussi, retour à la campagne, à la " datcha". Très souvent on y réinstalle les grands mères qui vont vivre là jusqu'à fin septembre. Conserves, bocaux de baies, tomates, concombres, champignons cueillis au sel... Une autre vie.

Voilà quelques instantanés donnés par les sondages de Lévadatsentr:

1- Sur Pâques et le "Grand jeûne":

Même parmi ceux qui se déclarent croyants, le grand jeûne est peu respecté. Par contre plus des deux tiers des interrogés s'adonnent à la tradition de peinture des oeufs. 5% seulement ne se sentent pas du tout concernés par la fête religieuse.

A noter que cette année Pâques est tombée 1er mai.... Donc, l'église s'est associée à certaines manifestations....ce qui n'a pas plus à nombre d'organisations syndicales et provoqué quelques remous....Le Président du KPRF ( Parti Communiste ), relativement présent dans les médias en ce moment, a voulu calmer le jeu en déclarant que " le Christ était le premier communiste "! Sic!

2- Le Premier Mai:

Un russe sur deux prend part aux différents évènements et manifestations.
36% y voient du temps libéré pour rencontrer des amis et se reposer.

25% vont quitter la ville et s'aérer à la campagne. Les Moscovites, en premier. Les habitants des villes en général...

Moins de 20% déclarent ne vouloir participer à des manifestations, qu'elles soient en soutien au Président (17%) ou en protestation contre la politique économique et sociale (11%)

A noter que, malgré une situation économique et sociale très difficile, près de 75% des personnes interrogées estiment peu probable que des mouvements sociaux voient le jour.

Les causes en sont multiples: précarité du travail, vie quotidienne qui se dégrade après des avancées ces dernières années. Souvenir douloureux de l'effondrement de la société avec la disparition de l'URSS. Si des luttes se développent dans certaines entreprises où les syndicats sont présents, plus globalement, la société souhaite un peu de stabilité très récemment acquise. Cependant, si les choses devaient continuer à se dégrader, l'ambiance générale pourrait changer.

( Les Russes sont très attentifs à ce qui se passe en France en ce moment.)
La Douma s'apprête à voter un rallongement de l'âge du départ à la
retraite.

Jusqu'à présent, l'âge pour les femmes était resté à 55 ans. Les femmes recevaient d'office leur ( maigre) retraite, bien que continuant à travailler.
Cette disposition devrait
être supprimée.

Publié dans la vie comme elle va

Commenter cet article