Et à la fin, c'est toujours la faute des Russes...

Publié le par Boyer Jakline

Scandale de dopage à Londres...

Scandale de dopage à Londres...

Si cette rhétorique ne finissait pas par être dangereuse, ce serait grotesque.

Dans une chronologie inversée : la Russie exclue des J.O en athlétisme pour cause de dopage. Il est question d'exclure les haltérophiles .

Les hooligans russes renvoyés chez eux.

La Russie bombarde et tue des civils, de préférence opposés à Bachar El Assad en Syrie.

Alors, qu'on me comprenne bien : oui, il y a eu et il y a du dopage dans le sport de haut niveau en Russie. Mais laisser croire que seule la Russie est concernée, c'est prendre les gens pour des imbéciles. Voir le lien avec un médecin à Londres qui a une vraie clinique à l'œuvre. L'information est passée très vite chez nous, soulignée en Russie. Entre autres.

Idem pour les hooligans : les Anglais en produisent des quantités notoires, pauvres types auxquels il ne reste que la défense de l'Union Jack pour avoir le sentiment d'exister. Bien alcoolisés, ils ont débarqué à 40.000 ou 50.000 à Lens, où les habitants de la ville se sont barricadés, les enfants restés à la maison, "privés" d'école.

Dans une interview, accordée en marge du " Davos" russe à St-Petersbourg il y a quelques jours, Vladimir Poutine ironisait : comment 200 supporters russes ont-ils pu venir à bout de milliers de hooligans anglais? Plus sérieusement et très en colère, le ministre des Affaires Étrangères russe, que l'on connait très mesuré, convoque l'ambassadeur de France à Moscou après l'expulsion de 20 Russes . 2 poids 2 mesures insupportables.

Et déjà, de grands démocrates demandent l'annulation du mondial de football en Russie en 2018.

Quant à l'épouvantable guerre en Syrie, c'est une guerre civile doublée d'une intervention internationale multiforme: nombre de djihadistes viennent de tous les pays se faire une guerre..... armés par nombre de pays qui ont des intérêts peu avouables dans la région, dont le nôtre.

Il n'y a pas de mots, d'images assez dures pour stigmatiser l'aide russe au pouvoir en place.

La complicité de la Turquie, par exemple, qui commerce et collabore avec DAESH, ou l'Arabie Saoudite vendeur d'armes et pépinière de combattants de DAESH, ne sont dénoncés qu'à la marge, quand ils le sont. La Turquie est nécessaire à l'Union européenne dans la sinistre gestion des réfugiés. l'Arabie Saoudite est devenue un partenaire privilégié...et tant pis pour les décapités et autres fouettés .

Ah, si on pouvait rayer la Russie de la carte.....seul obstacle politique en Europe, aux visées d'un monde unipolaire, avec les USA en chef de groupe !

Il reste que tout cela est très dangereux pour la paix.

Et, finalement, n'est pas très populaire. Le " Brexit " choisi par une majorité d'Anglais, avec des motivations très variées et pas toujours très nettes, indique un rejet de ce qui est en cours....

À suivre !

Publié dans humeur

Commenter cet article