N'en jetez plus (1).

Publié le par Boyer Jakline

N'en jetez plus (1).

Le CIO a donc pris une décision de compromis qui satisfait la partie russe.

Les différentes fédérations prendront les décisions qui conviennent.

Le journal TV ( russe, bien sûr ) d'hier soir consacrait un dossier fourni à la question. Les pratiques de dopage de certains sportifs ne sont pas remise en cause. Mais, souligne le journaliste, c'est malheureusement une pratique néfaste qui est constatée dans d'autres équipes nationales. 43 cas de dopage aux J.O de Londres, par exemple, et de rappeler le vaste scandale aux J.O de 2003 dans l'équipe américaine d'athlétisme. Dans tous ces cas, seuls les sportifs concernés ont été visés par des sanctions.

Vouloir pénaliser toute une nation témoigne qu'une ligne rouge est franchie, du sport à la politique.

Et c'est ce que regrette la partie russe, son président en tête. En 1980, rappelle -t-il, les USA et d'autres ont boycotté les J.O de Moscou. Pour cause d'intervention soviétique en Afghanistan.

A noter que ni la France, ni la Grande Bretagne n'avaient suivi la consigne de boycott donnée par Jimmy Carter, président des USA, une indépendance qui fait rêver...

En représailles, l'URSS boycottait ceux d'Atlanta.

Dans ces temps troublés, maintenir l'esprit Olympique est extrêmement précieux, telle est la position des Russes.

La Russie crée une commission indépendante pour revoir le dossier en cours, car contestant la valeur des accusations à partir des déclarations d'un seul homme qui occupait une place stratégique dans les commissions sport-dopage, et qui vit aujourd'hui aux USA.

Enfin, une championne olympique expliquait que la fédération américaine lui avait proposé de venir s'installer aux USA. Ainsi, elle n'aurait aucun problème de dopage.... La jeune femme ne trouvait pas ses mots, tant son indignation était grande. Finalement, elle déclara : " tu viens de Russie, donc tu es forcément coupable ? ".

Sans la Russie, les médailles gagnées auraient été dévaluées, précise une autre. C'était un mauvais coup contre l'ensemble du mouvement olympique.

La délégation russe est arrivée hier à Rio.

Ne doutons pas qu'ils auront du coeur à l'ouvrage...

Publié dans guerre de l'info

Commenter cet article