Silence, on vote !

Publié le par Boyer Jakline

Affiche de Vladimir Satchkov, en 1957, publiée dans un article de gazeta.ru le 13 septembre "choisissez ceux qui le valent

Affiche de Vladimir Satchkov, en 1957, publiée dans un article de gazeta.ru le 13 septembre "choisissez ceux qui le valent

Aujourd'hui, donc se déroulent les élections à la Douma fédérale.
A l'issue du scrutin, 60% des députés devraient être des nouveaux. Cela répondrait au voeu des électeurs de " renouvellement ", dont témoignaient divers articles de presse.

Mais tous confirment la très grande inquiétude sociale quant aux politiques menées. Au point que le parti du président devrait perdre des suffrages, bien que restant le premier.

La grande inconnue reste le taux de participation.
Dans sa lettre du 15 septembre, le Lévada-tsentr publie un sondage sur ce qui préoccupe le plus les citoyens russes. Il a été réalisé les derniers jours du mois d'août. Très loin en tête, la hausse des prix (72%) et la pauvreté et la peur de l'appauvrissement (47%). Viennent ensuite le chômage (31%), la corruption (31%), la situation de l'industrie et de l'agriculture (31%), la croissance des inégalités sociales (26%), l'accès difficile à la médecine (22%) .
Dans le même temps, la chute du rouble et la guerre dans l'Est de l'Ukraine ne préoccupent plus que 11% des sondés au lieu de 27%..

Ce qui m'apparaît c'est la grande similitude entre ces préoccupations des citoyens russes, leur comportement électoral et ceux que nous constatons ici.

Lévada-tsentr publie hier une mise au point : il attend la notification officielle de son classement en " agent de l'étranger" pour pouvoir contester cette décision devant le Ministère de la Justice. Au 16 septembre, il n'avait rien reçu.

Son activité se poursuit, puisque, hier, 17 septembre, était publié le résultat de leurs derniers sondages de la première semaine du mois : " les événements marquants du mois d'août " , où très naturellement, arrivent en tête les J.O de Rio, tous les démêlés de la Russie, participation ou non, et l'interdiction des jeux paralympiques de l'équipe russe. Et puis, de façon récurrente, la course en avant des prix.

Tandis que la campagne électorale ou le G20 intéressent moins de 20% des sondés.

Un autre sondage est publié ce même jour sur ce qui est appelé " potentiel de protestation ".

C'est à dire : êtes vous prêts à descendre dans la rue pour protester contre les politiques économiques ? Et là, sans surprise pour moi, une écrasante majorité " n'est pas prête ".

Grande similitude avec notre situation ?

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article