L'adresse du Président russe à l'Assemblée, le 1er décembre dernier.

Publié le par Boyer Jakline

13e exercice pour Vladimir Poutine, 23e fois pour le pays.
Il sagit de faire le point de la situation du pays et fixer des objectifs.
Cette année, peu de choses sur la situation internationale.

Par contre l'accent est mis sur la situation économique où les difficultés qui persistent sont dues moins aux sanctions, dit-il, qu'aux défauts persistants de l'organisation des productions, de leur inefficacité.

Je vous livre le compte-rendu assuré par le Courrier de Russie.

Point sur la Syrie.....vue de Russie.

Un hôpital de campagne installé en Syrie par les Russes a été bombardé et détruit, le 6 décembre.

Deux infirmières ont été tuées, toutes les installations, obstétrique, chirurgie entre autres, réduites à néant. Cela soulève deux questions pour les autorités russes:

Pourquoi cette information n'a pas ou peu été donnée par les médias occidentaux, et, bien sûr, non déplorée?

Comment les "rebelles" ont-ils pu connaître la position de l'hôpital?

Selon l'information fournie par la Russie, il reste à Alep Est quelques centaines de djihadistes, déguisés en rebelles. Fournis en armes par l'Arabie Saoudite, avec la bénédiction des occidentaux, la France en tête.

Les Russes notent aussi que dans la bataille de Mossoul, les occidentaux expliquent que les djihadistes utilisent la population civile comme bouclier humain. Or c'est exactement ce qu'ils constatent en Syrie, où bon nombre d'opposants à Bachar El Assad se sont ralliés au pouvoir pour sauver leur pays du dépeçage, tandis que les " rebelles " restants sont des djihadistes. Voilà ce que dit Moscou. Les cris d'orfraie de la chancelière allemande, investie par Barack Obama de la poursuite de la ligne occidentale, n'y changeront rien. 

Elle a moins d'empathie pour les tourments infligés au peuple grec, où se poursuit une forme de génocide silencieux.

On sait que depuis le début de l'intervention directe de la Russie dans la guerre, c'est sur la définition des " rebelles" que l'accord ne peut se faire avec la coalition occidentale. Chaque cessez-le-feu a permis le regroupement et le réarmement des djihadistes, constate l'Etat major russe.

Il n'y aura plus de cessez-le-feu.

Des convois humanitaires russes sont pilonnés systématiquement, mais poursuivent leur aide aux populations civiles, 250.000 personnes à Alep Est.

Propagande russe, ou autre information ?

La guerre en Syrie a commencé en 2011. L'intervention directe russe fin septembre 2015.
Sur l'analyse critique de la politique internationale de la France, en Syrie aussi, on peut lire avec intérêt l'interview de Dominique de Villepin dans l'Huma datée du 9 décembre.

L'arrivée de Russia Today ( RT ) en France est programmée pour le début de l'année 2017.

Ce qui est annoncé en forme de brève comme l'arrivée de la " TV Poutine "....Les citoyens abreuvés d'infos venant directement de l'OTAN devraient y trouver du grain à moudre...

Publié dans Politique

Commenter cet article