21 février 2017 : Maïdan, An III. Le Donbass assiégé depuis le 20 janvier par les forces nationalistes d'extrême droite.

Publié le par Boyer Jakline

Deux " lectures "sont données du renversement du pouvoir à Kiev le 21 février 2014 : révolution " démocratique ", nouvelle " révolution orange " inachevée en 2004, version occidentale ...Ou coup d'état ? version russe.
Les populations du Donbass refusent de se soumettre au nouveau pouvoir, de fait illégal, car ayant renversé un président, certes corrompu (mais ne le sont-ils pas tous) , certes contesté, mais légalement élu, élection reconnue par les observateurs internationaux. En 2013, l'Ukraine présidait l'OSCE, Organisation de la Sécurité et de la Coopération en Europe...

 Le nouveau pouvoir s'installe grâce au soutien de groupes armés néonazis, intégrés à l'armée ukrainienne.
Des drames affreux à l'Est, des morts civils en pagaïe, mais le Donbass ne plie pas. Il faut dire qu'il est peuplé d'ouvriers et en particulier de mineurs, habitués à cotoyer la mort.


Pour " fêter " le troisème anniversaire, ces groupes sont à nouveau sur la Place Maïdan , flambeaux en avant. Marche aux flambeaux de sinistre mémoire et qu'affectionnent ces "nationalistes".

Depuis le 20 janvier dernier, ces groupes ultra organisent le blocus du Donbass et empêchent l'activité des mines. 300.000 mineurs, qui se retrouveraient au chômage et rejoindraient l'armée du Donbass. 

  Bref, se dessine un tableau qui confirme que l'Est de l'Ukraine est sa partie riche . Sans ce charbon, les centrales thermiques qui approvisionnent toute l'Ukraine ne peuvent fonctionner et l'Ukraine toute entière est en grande difficulté.

Grand bruit est fait ici par la décision russe de donner des passeports aux habitants du Donbass qui le souhaiteront. Ils auront la DOUBLE nationalité.


Mais:

 1- Kiev considère depuis des mois que c'est à " l'occupant russe " d'assurer leurs conditions de vie: donc ne paie plus ni salaires, ni retraite,

2- les habitants du Donbass ont leur passeport ukrainien, mais s'ils doivent le renouveler, Kiev n'en donne plus, ils peuvent recevoir celui de la DNR ( République de Donetsk),  comme une carte d'identité. Mais ce document n'est pas reconnu hors les murs.

3- depuis des mois déjà, les habitants de l'Ouest de l'Ukraine, frontaliers avec la Roumanie, la Hongrie et la Pologne,- la Pologne, elle, vendrait ces passeports- ... ont reçu des passeports de ces pays et ont la DOUBLE nationalité. Ce qui fait dire à un journaliste politique sur un plateau TV ( russe): la double nationalité avec un pays de " l'Europe civilisée ", c'est bien, avec la " Horde "( la Horde, référence à la Horde d'Or, les Mongols qui occupèrent la Russie du XIIe au XIVe siècle = barbares!) c'est problème. Deuxième degré, bien sûr.

L'ex-président Yanoukovitch s'est adressé le 22 février à 9 dirigeants de la planète. Je ne sais pas lesquels, mais il y a forcément le président français, puisque notre pays a engagé sa signature dans la rencontre avec le président Yanoukovitch, le 20 février 2014, pour des élections anticipées, entre autres... On sait ce qu'il en est advenu: le lendemain, Yanoukovitch est renversé.

Russie, USA, Pologne, Allemagne....? Je n'arrive pas jusqu'à 9...L'information va arriver... Peut-être. Peut-être pas.

L'Ukraine massacrée a disparu de nos informations...Sauf le président Porochenko, présent dans les réunions internationales, plaidant la poursuite du soutien occidental contre " l'agresseur russe "

En lien, le journal des universitaires francophiles et francophones de Donetsk.

Vous noterez que beaucoup de français collaborent à ce journal.

Publié dans Ukraine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article