Lévada tsentr : les Russes et le soutien à leur président, et autres infos.

Publié le par Boyer Jakline

Le centre indépendant de sondages, annoncé en voie de disparition, voire fermé ...
 vit toujours et fait son travail d'évaluation de l'état d'esprit des citoyens russes.

Voilà un de ces derniers sondages :

 " 32 % des Russes estiment que la présidence de Poutine est la meilleure période que leur pays ait connue, selon un sondage, publié le 14 février, à l'occasion du centenaire de  la Révolution .

Talonnant ce score, l’ère brejnévienne recueille 29 % des votes, loin devant les périodes pré-1917 et staliniennes, citées chacune par 6 % des Russes.

Le sondage révèle en outre qu’au cours des cinq dernières années, la part de citoyens de Russie considérant que la fin de la monarchie a entraîné le déclin de la grandeur de la nation et de l’État russes a diminué de 25 à 21 %, tandis que les Russes voyant dans la chute du régime tsariste un progrès historique sont passés de 9 à 13 %.

23 % des sondés estiment, pour leur part, que les conséquences négatives et positives de cet événement s’équilibrent, et 32 % reconnaissent, eux, n’avoir jamais réfléchi aux répercussions de l’abdication de Nicolas II en 1917.

Enfin, depuis février 2012, le nombre de Russes estimant que la révolution de Février a mené à celle d’Octobre 1917 (1917) et à la création de l’URSS a augmenté de 5 %, passant de 27 à 32 %.

Pour 19 % des personnes interrogées, la révolution de Févier 1917 a « fragilisé le pays ».

Ce sondage a été mené du 20 au 23 janvier 2017 auprès de 1 600 personnes, âgées de 18 ans minimum, dans 137 communes de 48 régions de Russie.

La Russie célèbre, en cette année 2017, le centenaire de la révolution d’Octobre, deuxième phase de la Révolution russe après celle de Février, qui avait provoqué, avec l’abdication du tsar Nicolas II, la chute de la dynastie des Romanov et la fin de l’Empire russe.

Au lendemain de la révolution d’Octobre, la Russie devenait le premier régime communiste de l’Histoire."

Ce texte est celui de Lévada-tsentr.

 

Quand je lis et publie de telles informations,  je pense toujours à cette amie fidèle et lectrice attentive qui trouve " décalé" ce que je publie, décalé par rapport à ce que l'on nous tambourine en permanence sur la Russie. Et c'est vrai, c'est décalé:  la société russe vit de nombreux problèmes semblables aux nôtres : chômage, misère croissante, inégalités...liés aux politiques menées, très semblables à celles que nous subissons.

Mais, et c'est un grand MAIS, la cohésion intérieure est en partie assurée par les politiques agressives menées à l'encontre de ce pays, l'OTAN en tête. ( De là à penser, comme la Commission du Sénat, que la politique extérieure russe est délibérément agressive pour assurer la cohésion du pays... il n'y a qu'un pas. Pour mémoire, je republie la carte des installations de l'OTAN, en augmentation, pour CONTENIR la Russie)
Souvenez vous qu'il y a peu l'U.E a désigné la Russie comme AUSSI dangereuse que l'Etat Islamique. Vous trouverez dans ce blog les textes à ce propos. 

Chacun ses tics et tocs....Moi, c'est " annexion " de la Crimée: j'ai chaque fois une pensée de colère en pensant aux bombardements de l'OTAN en 1999 sur Belgrade, dans l'autosatisfaction occidentale. Un pays qui a volé en éclat. Depuis le TPI a publié un rapport indiquant que Milosévitch n'était pas coupable des horreurs génocidaires dont on l'a accusé...mais le mal est fait et le rapport est resté quasiment confidentiel...

 Nous, Européens, n'avons rien à y gagner. Beaucoup à y perdre. Demandez aux ex-yougoslaves....

Je mets en lien la vidéo de la Commission des Affaires Étrangères, de la Défense du Sénat, auditionnant le directeur de l'IFRI et une autre responsable de cet institut. Une vision de la France officielle. Peu de surprise, donc, par rapport aux analyses dominantes. 

Quelques précisions intéressantes et nouvelles sur l'enjeu du cyberespace. En fin de rencontre.

​​​​​​ En tout cas,  on y apprend au moins que la voie diplomatique est toujours ouverte par le gouvernement français.... Puisque, entre autres, une large délégation d'élus de nore pays va se rendre en Russie à la fin du mois.

​​

Publié dans société, coopérations

Commenter cet article