18 mars 2014 : la Crimée réintègre la Russie...

Publié le par Boyer Jakline

Sébastopol....de Wikipédia....

Sébastopol....de Wikipédia....

Anniversaire.

Ici, pour les  " Occidentaux ", c'est l'annexion de la Crimée. À partir de laquelle s'abattent sanctions et autres embargos. Le vote des Criméens n'est pas pris en compte par la quasi totalité des membres de l'ONU.
La Biélorussie, la Syrie, l'Afghanistan et le Vénézuela ont reconnu la Crimée.
Les Russes parlent de politique double standart des Occidentaux, puisque le référendum d'autodétermination du Kosovo (17 fevrier 2008 ) a été reconnu par ces mêmes. .... Et non reconnu par la Russie, mais aussi par Chypre, l'Espagne, la Grèce, la Roumanie, la Slovaquie pour l'Europe, le Vatican.... et bon nombre d'états dans le monde dont la Chine, l'Algérie, la Tunisie, le Maroc, l'Inde..etc, etc... Beaucoup !

En Russie, le retour de la Crimée " à la maison " a valu une hausse sans précédent de la côte de popularité du Président russe. Les Russes sont ils manipulés....Ont ils une âme coloniale ? Rien de tel. J'ai écrit beaucoup à ce sujet sur le blog.

Je rappelle deux faits, scrupuleusement tus chez nous : en 1991, au moment de l'indépendance de l'Ukraine, à la chute de l'URSS, consultés par référendum, les Criméens à une écrasante majorité ont dit vouloir être russes. Selon une pratique en expansion chez les dirigeants, européens, le pouvoir ukrainien d'alors " s'est assis " sur le résultat... Consultés à nouveau en mars 2014, ils ont réaffirmé le même vœu, à 97% : la situation à Kiev avec un pouvoir s'appuyant sur des groupes armés néo nazis, interdisant la langue russe dans l'espace public, donnait envie de fuir une Ukraine belliqueuse.

Je vous livre quelques mots ( extraits ) du responsable du PC russe, lors de la conférence de presse qu'il a faite le 17 mars dernier pour féliciter la population de Crimée.

....." Il y a 10 ans, pile, les services spéciaux de l'OTAN débarquaient à Féodossia pour y installer une base militaire, avec le soutien de Kiev,  et il a fallu la mobilisation populaire et celle des communistes russes et ukrainiens, pour empêcher cette installation. Pendant 5 jours, 10.000 hommes mobilisés les ont refoulés vers le sol ukrainien ( je passe tout le vocabulaire solennel : terre sacrée, en particulier, car libérée des armées nazies pendant la guerre contre beaucoup de sang )"

Puis G. Ziouganov fait un petit rappel historique sur les conditions du rattachement de la Crimée à la Russie par Catherine II : " De ce Khanat de Crimée, véritable organisation terrorriste, déferlaient sur le territoire russe des mercenaires qui semaient la terreur dans les campagnes russes,  asservissaient les populations et portaient le fer jusqu'à Moscou... Depuis, la Crimée a été russe et c'est pour nous une position de principe..."

Retour sur les combats terribles qui se dérouleront entre 1941 et 1945, où le père de Guennadi Ziouganov, instituteur, fut gravement blessé. Ce père, instituteur à la campagne après la guerre, racontait l'histoire de cette terre depuis Vladimir ( qui baptisa la Russie en 988), jusqu'à la défense de Sébastopol... D'où le sentiment de " terre sacrée ". Voilà une dimension,  absolument absente de notre vision de la Russie, pourtant incontournable  si on veut tenter d'y comprendre quelque chose ...
 Un mot sur Sébastopol :: cette ville militaire jouit d'un statut particulier, négocié avec l'Ukraine. Des troupes russes y sont installées en permanence.

Les troupes russes n'y ont pas " débarqué " en 2014...

Enfin, le dirigeant communiste souligne l'exploit accompli depuis 2014 par les Criméens. En effet ils subissent un blocus économique, énergétique, alimentaire, blocage du canal d'accès. Les salaires sont plus bas que sur l'ensemble du territoire russe alors que les prix sont alignés. Il plaide donc pour une aide et un soutien accrus.

....Depuis son adhésion à la Russie et jusqu'au , la Crimée entame une période de transition au cours de laquelle devront être réglées les questions liées à l'intégration de la République de Crimée et de Sébastopol dans les systèmes économiques, financiers et juridiques russes32. Selon le quotidien Vedomosti, la Crimée pourrait en outre se voir accorder un statut de zone économique spéciale pour stimuler son développement social et économique33. Du point de vue de lanationalité, tous les habitants de la République de Crimée auront la possibilité d'obtenir la citoyenneté russe, sauf s'ils la refusent et déclarent vouloir en conserver une autre34..... ( Wikipédia )

 

Publié dans Politique, société

Commenter cet article