1852 : ouverture du Consulat russe de San Francisco, prié de vider les lieux en 48 heures ce 1e septembre

Publié le par Boyer Jakline

Quand j'employais le mot  "brutalité "pour rendre compte de ce nouvel épisode, j'étais très en deça de ce qui vient de se passer

. Le Département d'Etat a donné 48 heures pour vider les lieux, bureaux, appartements. " Au nom de  la parité " du nombre de représentations des deux pays. Il y avait 4 représentations en URSS et aux USA. A la chute de l'URSS, la représentation à Kiev est sortie du décompte. La Russie a proposé l'ouverture d'un 4 e lieu. Proposition non retenue. Donc, tout a roulé comme ça depuis 1991. Là, depuis la victoire de Donald Trump, non acceptée par l'etablishment démocrate, est apparue la thèse de l'ingérence russe dans cette élection qui a nourri la stratégie de la Maison Blanche : dès fin décembre 2016, Barack Obama donne 48 heures à 35 diplomates russes pour plier armes et bagages.

Depuis, c'est de mal en pis. Il y a là une première dans l'histoire mondiale de la diplomatie où un état agresse une représentation sur son sol. Au pays du tout-pour-protéger-la-propriété- privée, aucun respect de la propriété  russe qu'est le siège du Consulat.

Le FBI perquisitionne. Le Département d'Etat a proposé à la Russie de leur vendre ce territoire et de toute façon " vous ne pourrez rien en faire."

Tout cet épisode fait l'objet de la part de la Russie d'un scrupuleux journal de bord.

La représentante du Ministère des affaires étrangères qui relate ce dossier sur une grande chaîne de TV  ( donc, le monde entier et les représentations suivent)  indique qu'une association de vétérans des Services Secrets américains a publié un rapport où ils démontrent que " la sortie d'informations "sur la candidate Hillary Clinton est venue de l'état major démocrate lui-même. 

Aucun média " mainstream" n'a repris l'info. Ici non plus d'ailleurs.

Elle précise qu'un climat d'insécurité s'est installé autour des diplomates russes en poste aux USA, tant l'opinion publique est chauffée à blanc sur le thème des méchants russes.

Imaginez les voitures du FSB débarquant dans les locaux américains à Moscou ou Ekatérinbourg..... Inimaginable !

.
La réponse officielle russe est pour l'instant celle du nouvel ambassadeur que j'ai publiée.
Vous avez dit Corée du Nord ? Vénezuela ?

Publié dans guerre de l'info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article