Aux urnes, citoyens !

Publié le par Boyer Jakline

Parc en ville, Moscou

46 millions d'électeurs sont appelés à élire aujourd'hui 16 gouverneurs de régions, 36.500 députés municipaux et participer à 230 référendums. Le tout dans 82 régions.
Le vote électronique a été mis en place partout et ce sera l'occasion de tester presque grandeur nature le dispositif en vue de l'élection présidentielle de mars 2018.

Outre cette organisation, les politologues et autres spécialistes seront attentifs car arrive au pouvoir la génération de trentenaires, quadra, appelés  les  jeunes technocrates. Ils sont souvent diplômés, ont eu une expérience professionnelle dans divers ministères fédéraux. Technocrates, mot non chargé négativement comme en France, mais du point de vue du pouvoir, de " bons gestionnaires ". Evidemment, le fait que le choix des politiques à mener soit éminemment politique justement, est complètement " écrasé ".

Fait remarquable aussi, souvent ils reviennent dans leur région d'origine.

Une deuxième source de recrutement des candidats sont le FSB, services secrets, dont la seule évocation les déconsidérerait ici. Or, ces services jouissent d'un grand respect dans une large partie de la population. 

Je me souviens que l'arrivée de Vladimir Poutine au pouvoir avait suscité l'horreur en Occident " un gars du KGB "... et cela ne s'est guère calmé, au moins dans les élites occidentales. Or, pour les Russes, c'était un signe de probité....Incompréhension...

 

Photo presse, diffusée sur RT en russe

Enfin, remarquable aussi, la part des fonctionnaires dans les commissions électorales a été réduites à 26%. Près de 90% de ces commissions ont été réorganisées et plus de 15.000 membres ont été nommés sur propositions de 67 (!) partis politiques, selon Ella Panfilova, responsable fédérale de la Commission Centrale.

67 partis, ce chiffre est étonnant. Il doit y avoir, à côté des 6-7 partis " nationaux ", des partis à caractère régional, professionnel, corporatiste, confessionnel... à creuser !

 

Que nos éditorialistes essaient de travailler un peu leur plume avant de commenter. Pour prendre date, je mets en lien cet article de La Croix du 18 septembre 2016. Il donne la tonalité " mainstream ".

Quant à moi, j'attendrai de voir le taux de participation qui donnera une vraie indication sur la tendance au renouvellemnt des moeurs électorales. Pensons aux taux d'abstentions récurrents en France et aux USA, par exemple, sans que soit remis en cause le caractère démocratique de ces pays. Ce qui n'est pas pertinent, même si la démocratie ne se limite pas aux divers scrutins.


 Des observateurs venus de 12 pays suivent ce scrutin.

Publié dans société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article