Il était une fois, la Révolution. Suite et fin de l'évocation du Centenaire en Russie.

Publié le par Boyer Jakline

Pour terminer cet hommage à 1917, vu de l'actuelle Moscou, ma visite au Musée Historique.

Appelé aujourd'hui " Musée de la Guerre Patriotique de 1812 ", inauguré lors du bicentenaire de la victoire russe sur Napoléon, mais qu'allait-il faire dans cette galère, il était pendant la période soviétique le " Musée Lénine ". Situé sur les bords de la Place Rouge, il accueille des expositions temporaires.
Le 3 novembre s'ouvrait l'exposition " L'énergie du rêve ", consacrée à Octobre 17.

J'y ai passé plus de deux heures.

Beaucoup de documents, pour certains inédits. 
La première partie est consacrée aux événements d'Octobre et à l'Intervention etrangère, soutenant les armées " blanches". Cette intervention a disparu du récit officiel actuel, en Russie comme en France. Or, sa violence, sa cruauté, en Sibérie en particulier, a fait basculer du côté de la Révolution des masses entières de paysans. Propos politiquement incorrects.... 

De nombreuses cartes de mouvements des troupes sont offertes à l'analyse.

Trotsky est sorti du placard. Mais sont publiées aussi des affiches haineuses et souvent antisémites des ennemis de la Révolution.
Un carnet compulse, portraits à l'appui, les officiers de l'Armée Tsariste : ceux qui sont restés fidèles au Tsar, ceux qui sont resté fidèles à la Russie et ont choisi le camp des révolutionnaires... Voilà un propos qu'il faut entendre.

 

La seconde partie témoigne de la nouvelle société qui se met en marche: alphabétisation de masse, de 80% d'illettrés à 100% d'alphabétisés en 9 ans. Droits des femmes, au divorce par exemple dès 1919, éducation à l'hygiène, développement de la culture, théâtre, cinéma, sport; Dans un coin sur un écran " le Cuirassé Potemkine "défile....Pendant que l'industrie passe au pas de charge. Electrification du pays....Appel par affiche à rattraper dans la production du charbon la Belgique et la France. Elles le seront dès 1935.

Mais aussi des photos terribles de la famine sur la Volga en 1921.

A partir de la fin des années 20 Staline est partout. Staline fut partout.

Une belle exposition d'historiens, faisant oeuvre éducative. Loin de la grossiéreté des hommages rendus, via documents et téléfilms, dont j'ai déjà parlé, tellement à charge que je ne crois pas que le but recherché ait été atteint.

Au revoir 1917.

1918 arrive, Brest-Litovsk, guerre civile...

La télévision programme une série à partir du " Chemin des tourments " d'Alexis Tolstoï, sorte de "Guerre et Paix " où deux familles vont se trouver déchirées. Mais là aussi, d'après les commentaires que j'ai lus, Alexis Tolstoï n'y retrouverait pas ses petits, lui qui était favorable à la Révolution.

Tout cela, Ostrovski, Tolstöi, existe en français. De la belle littérature et de vrais témoignages, à chaud de protagonistes.

"Enfantés par la tempête" , après " Et l'acier fut trempé ": pour donner la parole aux protagonistes de l'autre bord, après des heures et des heures de version " blanche "...

"Enfantés par la tempête" , après " Et l'acier fut trempé ": pour donner la parole aux protagonistes de l'autre bord, après des heures et des heures de version " blanche "...

La nouvelle société, " le socialisme ", le Tsar, le pope et le koulak" les 3 ennemis, Trotsky et une affiche contrerévolutionnaire, aux relents souvent antisémites, " Qui tourmente la Grande Russie ".
La nouvelle société, " le socialisme ", le Tsar, le pope et le koulak" les 3 ennemis, Trotsky et une affiche contrerévolutionnaire, aux relents souvent antisémites, " Qui tourmente la Grande Russie ".
La nouvelle société, " le socialisme ", le Tsar, le pope et le koulak" les 3 ennemis, Trotsky et une affiche contrerévolutionnaire, aux relents souvent antisémites, " Qui tourmente la Grande Russie ".
La nouvelle société, " le socialisme ", le Tsar, le pope et le koulak" les 3 ennemis, Trotsky et une affiche contrerévolutionnaire, aux relents souvent antisémites, " Qui tourmente la Grande Russie ".
La nouvelle société, " le socialisme ", le Tsar, le pope et le koulak" les 3 ennemis, Trotsky et une affiche contrerévolutionnaire, aux relents souvent antisémites, " Qui tourmente la Grande Russie ".
La nouvelle société, " le socialisme ", le Tsar, le pope et le koulak" les 3 ennemis, Trotsky et une affiche contrerévolutionnaire, aux relents souvent antisémites, " Qui tourmente la Grande Russie ".

La nouvelle société, " le socialisme ", le Tsar, le pope et le koulak" les 3 ennemis, Trotsky et une affiche contrerévolutionnaire, aux relents souvent antisémites, " Qui tourmente la Grande Russie ".

Les officiers tsaristes qui ont choisi " leur camp", qui les rouges, qui les Blancs. Quelques photos et statistiques de la famine. Puis l'hygiène au Kolkhoze.
Les officiers tsaristes qui ont choisi " leur camp", qui les rouges, qui les Blancs. Quelques photos et statistiques de la famine. Puis l'hygiène au Kolkhoze.
Les officiers tsaristes qui ont choisi " leur camp", qui les rouges, qui les Blancs. Quelques photos et statistiques de la famine. Puis l'hygiène au Kolkhoze.
Les officiers tsaristes qui ont choisi " leur camp", qui les rouges, qui les Blancs. Quelques photos et statistiques de la famine. Puis l'hygiène au Kolkhoze.

Les officiers tsaristes qui ont choisi " leur camp", qui les rouges, qui les Blancs. Quelques photos et statistiques de la famine. Puis l'hygiène au Kolkhoze.

Dès 1919, le droit de divorcer accordé aux femmes. Une jeune paysanne à l'aube des  événements révolutionnaires. Un abécédaire  " pour la vérité ".
Dès 1919, le droit de divorcer accordé aux femmes. Une jeune paysanne à l'aube des  événements révolutionnaires. Un abécédaire  " pour la vérité ".
Dès 1919, le droit de divorcer accordé aux femmes. Une jeune paysanne à l'aube des  événements révolutionnaires. Un abécédaire  " pour la vérité ".

Dès 1919, le droit de divorcer accordé aux femmes. Une jeune paysanne à l'aube des événements révolutionnaires. Un abécédaire " pour la vérité ".