6 août 1945.

Publié le par Boyer Jakline

Le 6 août, c'est l'anniversaire d'une amie russe très proche.

Lors de mon dernier séjour en mai dernier, je lui demandais une nouvelle fois la date de son anniversaire, quelque part en été. " Mais c'est le même jour qu'Hiroshima" me dit elle et d'ajouter "d'ailleurs, tu as proposé qu'on y aille ensemble un jour".

J'ai compris pourquoi je ne parvenais pas à retenir ce jour de fête de mon amie.

Hiroshima prend toute la place.

Dans ce blog, le 6 août est présent chaque année. Et le magnifique ouvrage de Kenzaburo Oe, prix Nobel de littérature. Traduit bien longtemps après sa publication et réédité en poche il y a relativement peu.

Oui, le fascisme japonais a été épouvantable en Chine. Il n'a pas démérité de ses acolytes allemand et italien. Le 6 août 1945, il était vaincu. Mais Oncle Sam ne s'en cache pas : il fallait expérimenter grandeur nature. 80.000 morts en 5 secondes... Efficacité jamais atteinte.  Et étudier les conséquences sur les organismes rescapés et défaits au delà de tout.

Il a fallu attendre 2016 pour qu'un président  américain se rende sur ce site.

Pas d'excuse, bien sûr..

Le premier ministre japonais ne tarit pas d'éloges sur l'ami américain. Je me demande de quel bois sont faits ces hommes.

Et pour accompagner le tout il y a l'Amérique de Trump qui vient de quitter les accords de désarmement nucléaire, accords FNI ( 1er février 2019). La Russie les a déclarés forclos le 2 août dernier. La Chine regrette officiellement le départ américain.

Hiroshima, " première" utilisation de l'arme nucléaire, disent les commentateurs. Ouvrant la porte à d'autres ? Tandis que la population d'Hiroshima se souvient et lâche des lucioles qui supplient " plus jamais ça"!

Le 9 août, ce fut le tour de Nagasaki.

" Si la troisième guerre mondiale avait lieu, la quatrième se ferait avec des pierres et des bâtons".   ce jugement est attribué à Einstein.

 

Les bons sentiments ne suffisent pas mais c'est déjà ça !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article