22 avril 1870-2020 : un certain Vladimir Oulianov.

Publié le par Boyer Jakline..

Lénine au Smolny. Isaac Brodsky, 1930.

La situation nouvelle créée par le développement de la pandémie a bousculé mon travail. C'est la moindre des choses. 

En particulier,  le 150ème anniversaire de la naissance du père de la Révolution est passé à la  trappe... provisoire. 

En janvier 1924, Vladimir Illitch Oulianov est mort. Lénine,  lui, est toujours vivant.  Pour paraphraser Mayakovski. 

Donc, sa naissance en 1870, à  Simbirsk, aujourd'hui  Oulianovsk,  dans une famille de la petite noblesse acquise par son père,  enseignant et directeur d'école, et à ce titre,  ennobli. 

Ses héritiers,  les communistes  de Ziouganov, deuxième force politique du pays,  s'en revendiquent,  ainsi que de Staline, ce qui les rend infréquentables pour  de très  nombreux PC européens....ou ce qu'il en reste.

La presse communiste russe, sa TV,  accordent une large place à ce  rendez-vous commémoratif, d'autant plus que la crise économique et sociale qui mine le pays invite à une commémoration vivante : que ferait,  comment réfléchirait Vladimir Lénine sur cette situation, lui qui a théorisé l'évolution du capitalisme en impérialisme ? J'emprunte au blog Histoire et Société  cette longue analyse du KPRF. Longue et circonstanciée.  Une étude.  Merci  à  Hervé  Fuyet pour la traduction. 

Prolonger l'œuvre du " guide ". Agir pour le pays et le peuple dans cette Russie capitaliste  " périphérique ", chargée par l'impérialisme  de fournir  des matières premières à  bas coût.  Ce dont elle s'acquitte au grand bénéfice  des oligarques.

Rappel : le KPRF est la deuxième force politique du pays.  L'extrême droite est derrière.  Il se bat pour des élections  " honnêtes et propres ", il est la première victime  de ces "pratiques"électorales qui nourrissent une  forte  abstention. Il est à  l'initiative d'un Front de gauche, qui rassemble d'autres forces, sensibilités  " sociales  et patriotiques ".

Je ne partage l'ensemble de l'analyse  exposée dans le lien. Elle est cependant incontournable. 

On se souvient que le pouvoir avait fixé au 22 avril la date du référendum-plébiscite sur les modifications apportées à la Constitution.  Au grand dam des communistes et de leurs électeurs.  Covid19 en a décidé autrement. 

Donc, j'ai sous le coude,  entendre en cours de traduction,  quelques articles  qui seront ou ont été  publiés  dans Sovietskaya Rossya. 

À suivre. 

Publié dans Du grain .....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article