Diplomatie du mégaphone.

Publié le par Boyer Jakline

Me faire, brièvement,  l’avocat du diable russe.

Le ministère des affaires étrangères déclare officiellement qu'aucun fait n’est venu conforter la déclaration officielle d’Angela Merkel,  aussitôt soutenue par  l’OTAN, la Maison Blanche  etc...

Que les questions officielles qu’a posées la Russie, réitérées, n’ont reçu aucune réponse. 

Que les médecins d’Omsk, qui ont signé de leurs noms les protocoles,  attendent toujours des réponses de leurs collègues allemands.  D’ailleurs pourquoi n’entend-on pas les médecins allemands ? Pourquoi aussitôt le chef de l'état ? Ce que Moscou désigne comme la diplomatie du mégaphone. " On a déjà eu droit à tout ça " précise avec une certaine lassitude la représentante du MID. " De toute façon,  on ne nous entend pas".

Se souvenir  que lors de l’affaire Skripal et la suspicion d’utilisation du "petit nouveau " soit  novitchok,  tout ce qui avait été susceptible d'être en contact avec  avait été détruit.  Rien dans le cas présent. 

Au passage,  il est précisé que la fille de l’ex-espion Scripal, devenu citoyen britannique,  elle,  a disparu.  Aucune nouvelle. 

Qui s’en préoccupe, ici ?

Comme disait quelqu'un à propos d’autre chose : coupable,  forcément coupable. 

Publié dans guerre de l'info

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article