Vous connaissez Staline ?

Publié le par Boyer Jakline

Je n’ai pas lu ce livre de Vladimir Fédorovski dont la seule  publication donne des frissons à la bien-pensance si active sur le sujet. 

J’ai lu lors de sa sortie le livre de Danielle Bleitrach et Marianne Dunlop. Le sujet est tellement  tabou et la question  réglée que poser la question qu’elles posent  est inadmissible.  Et pourtant,  elle tourne... 

Je vous renvoie à l’article que j’ai  publié alors, 26 février 2018

Et en lien, l’article du blog  "histoire et société" publié le 16 octobre. 

À  part ça,  nous vivons sous "l’heure du commandant" , c’est ainsi qu’on dit couvre-feu  en russe. De la "guerre" au couvre-feu,  il faut reconnaître à  Macron une constance certaine. Efficace ? C'est un autre débat qui ne manque pas de se dérouler dans le pays. 

À  part ça,  " un tchétchène né à Moscou,  réfugié politique " a assassiné un prof, ciblé  pour son enseignement.  L’aveuglement de nos dirigeants sur la situation réelle de la Tchétchènie accorde des statuts de réfugié politique à  des ressortissants d’un pays, un des premiers foyers de la radicalisation islamiste en Europe. La Russie  a rudement payé,  dont l’école de Beslan,  1er septembre 2004. D’où sa proposition de collaboration pour lutter contre ces "radicalismes", un nouveau fascisme plutôt. Proposition rejetée avec condescendance, bien sûr.  Collaborer avec Poutine, et puis quoi encore !

Ce statut de réfugié politique est refusé à Julian Assange et Edward Snowden.  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article