Trêve de Noël, rêve de Noël.

Publié le par Boyer Jakline

Noël orthodoxe,  on le sait,  selon le calendrier non réformé, sera le 7 janvier. 

Et le 14, l’Ancien Novel An.

De nombreux Russes sont sensibles au caractère religieux de la fête. Les églises sont plus fréquentées qu’en France. Je me souviens,  une année j’avais reçu une amie russe. La fameuse messe de minuit n’était célébrée que  dans la grande cathédrale Saint-André. Sainte-Croix et Saint-Michel superbes et centrales  étaient fermées...

La France,  on le sait aussi,  en a fait un événement familial  et de consommation ! Cadeaux,  cadeaux,  que vous pouvez revendre à peine reçus sur Internet...

Permettez-moi de consacrer ce jour à  ce magnifique texte  de Patrick Chamoiseau.

Pour tous ces enfants sacrifiés sur l’autel du profit : pauvres chez nous et dans la riche Europe.  Guerres infâmes ailleurs,  surexploitation. 

" Les poètes déclarent que, quelles que soient les circonstances, un enfant ne saurait naître en dehors de l’enfance, que l’enfance est le sel de la terre,  le sol de notre sol, le sang de tous les sangs, que l’enfance est donc partout chez elle,  comme la respiration du vent,  le salubre de l’orage,  le fécond de la foudre, prioritaire en tout, plénière d’emblée et citoyenne d’office."

Extrait de Frères migrants

 

En lien cet article emprunté à  Russia Behind the Headlines, RBTH, pas trop nostalgique de l’URSS,  mais qui écrit beaucoup sur le sujet, car c'est le fantôme qui  hante la Russie libérale. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article