Douce France : on se ressaisit. Le 12 juin.

Publié le par Boyer Jakline

La boue pleut de toute part. 

Je repense à ce cri de la gauche italienne dans les manifestations : fasciste , charogne, retournez dans les égouts.  En italien,  ça rimait. Voir le lien. C'est mon amie napolitaine qui m’y avait initiée. 

Là,  ils ont sorti leur haine. Mais pas qu’eux. Le médiatique philosophe, Raphaël Enthoven, propre sur lui,  en forme de gendre idéal, ouvre le bal. Il ne sera pas le seul. 

Entre Trump et Chavez,  il choisit Trump. Donc, il choisirait Marine Le Pen,  si elle était face à... Jean-Luc Mélenchon,  par exemple.  Ce qui éclaire la haine dont ce dernier est l’objet. Lui, et désormais ses électeurs et les communistes, cités aussi dans cette vidéo : comment tuer un "gauchiste". Zemmour, dont le visage est creusé par sa haine  est l’ami revendiqué de ces sbires. Zemmour commentant la réaction officielle des visés déplore : la gauche manque d’humour. No comment. 

Pour finir ce texte, voyez le Tweet de Raphaël Enthoven  :

«s'il fallait choisir entre les deux, et si le vote blanc n'était pas une option, j'irais à 19h59 voter pour Marine Le Pen en me disant, sans y croire : "Plutôt Trump que Chavez"». C’est sa conclusion,  après avoir analysé l’improbabilité de la situation.  Si improbable ?

Le scandale soulevé par ce Tweet a contraint son auteur à quitter Tweeter. 

Douce France a réagi violemment : dans ce moment d’aiguisement de la lutte des classes, forme de bras de fer entre "eux" et "nous" que vous reconnaitrez, c'est à nous maintenant de prendre la main. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article