Info pluraliste ? Quelle drôle d'idée.

Publié le par Boyer Jakline

Les canaux en allemand de Russia Today, RT  ont été  le 28 septembre bloqués sur YouTube. 

Cela constitue un acte violent de censure sans précédent contre la chaîne et la Russie. Avec la caution de l’Allemagne si ce n'est sur son insistance. 

C’est en ces termes qu’a réagi officiellement le Ministère des Affaires étrangères.

Des mesures symétriques seront proposées pour les médias allemands installés sur le territoire russe. D’autant que bien souvent,  ils se sont mêlés de politique intérieure russe.

Margarita Simonian, directrice générale de RT et du consortium Média russes, s’est adressée à  la justice de son pays pour que des procédures plus sévères soient engagées à l’encontre des grands groupes allemands. 

Elle précise  que RT.de est en 4e position pour l’audience en Allemagne,  devant des "géants"des médias. 

Cet épisode témoigne de la fébrilité des Occidentaux à  l’égard de tout ce qui vient contrecarrer leur construction pour présenter un monde selon les intérêts étroits de l’oligarchie.  Or un public de plus en plus large cherche des informations, conscient des manipulations. 

Ce n'est pas le moindre paradoxe que ce soit un des médias russes qui joue cette partition. Ce qui n’est pas vrai en politique intérieure.  Comme je l’ai souvent écrit. 

Ce qu’analysait de façon très directe Yakov Kedmi, journaliste israélien,  très  présent dans les débats télévisés.  Dernièrement,  interviewé sur une chaîne biélorusse, cet ancien  diplomate, connaisseur fin de la géopolitique,  expliquait sa présence sur ces plateaux télé par la possibilité d’y voir exprimée une vraie diversité d’opinions.  "Dans les médias occidentaux,  il n'y a qu’un seul point de vue,  avec des variantes, mais un seul".

Né en URSS,  il a, à 20 ans, en 1967, au moment de la " guerre des 6 jours" voulu partir en Israël. Ce qu'il a finalement obtenu, après les péripéties que l’on peut imaginer dans l’URSS de 1967. Il avait renoncé à la citoyenneté soviétique.

Sur la situation internationale actuelle et le cynisme des Occidentaux,  il est tranchant. Avec un retour sans fioriture sur le cynisme  historique et le divorce entre les déclarations et l’indifférence aux coûts humains de ces politiques. 700.000 morts du Vietnam ? 700.000 morts du Rwanda ? Entre autres...parmi lesquels les propos de Madeleine Allbright sur le blocus contre l’Irak qui avait causé la mort de 3000 bébés : cela valait le coup  (coût ?) avait-elle commenté. 

Démocratie en Ukraine ? En Biélorussie ? Les Américains n’en ont rien à faire du bien être  de ces peuples. Ces pays sont des places fortes d’où faire pression sur la Russie, et plus si affinités. 

Yakob Kedmi est très écouté et entendu. 

Lors d’un dernier débat,  il invitait la Russie à  ne pas se bercer d’illusions : par sa seule existence,  la Russie dérange les États-Unis.  " En 1945 les États-Unis ont acquis une position de force planétaire, fondée sur l’inégalité. Aujourd'hui la Chine et la Russie la contestent. Ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour maintenir l’ordre existant. Pas la peine de vous raconter des histoires." Il précise que cela concerne tout l’etablishment américain et non les seuls services secrets.

J’ajoute que Chine et Russie sont les locomotives d’un mouvement mondial. 

Ces analyses rencontrent mes propres réflexions. 

 

Je vous recommande de suivre l’actualité d’Edward Snowden qui a reçu en 2020 un visa permanent pour vivre en Russie. Ses tweet continuent d’alerter sur la chasse aux sorcières dont sont victimes tous les journalistes à travers le monde de la part de la CIA. 

 

Dans "l’affaire" des sous-marins australiens,  je ne sais plus qui  a suggéré au président français d’accueillir en France Julian Assange et Edward Snowden. Outre le fait qu'ils l’ont demandé à plusieurs reprises,  ce serait un signal sans ambiguïté. Chiche ?

Publié dans humeur, En bref.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article