Vu d’Afrique. ... Jusqu'au 12 avril ?

Publié le par Boyer Jakline

C’était le 12 mars dernier,  dans un de ces salons feutrés du Cercle des nouveaux mondes, Faubourg St Honoré, Paris.  Honneur était rendu à l’ancien dirigeant du Bénin,  Lionel Sinzou. Ancien élève de Sciences Po, c'est un financier, membre du groupe Rothschild.

Sa déclaration a jeté un froid. 

Évidemment,  pas un mot de cette déclaration dans la presse française. Ils sont rapportés par une historienne russe, qui dirige un think tank russe à Paris. Oui, oui, ça existe. J’ai déjà écrit sur elle, académicienne, fille d’académicien,  patriote,  nationaliste...

https://bordeaux-moscou.over-blog.com/2021/12/le-grand-jeu-ou-le-grand-bluff.html

Évidemment,  comme toujours quand je vais aux sources d’information russes,  j’ai un sentiment d’étrangeté : parlons-nous ici des mêmes évènements ? Par exemple,  le 29, hier  les informations du matin bruissent de la "possible " reprise par l’armée ukrainienne d’une petite ville dans la  banlieue de Kiev,  les informations russes montrent l’installation d’un hôpital de campagne dans cette même banlieue : interview des chirurgiens, médecins....

Très commenté aussi la mise au point du Département d’État après les propos de Biden à Varsovie : Poutine boucher, changer le pouvoir en Russie... ce sont des propos suscités par l’émotion... dit le Ministère des Affaires étrangères américain...

Enfin, la Russie le dos au mur, nous explique-t-on, après sa décision de faire payer en roubles l’achat de gaz par les pays "inamicaux"... Là,  on est dans le déni total... Qui a le dos au mur ? J’y reviendrai...

Traduction de larges extraits :

vous n’achèterez pas l’Africain avec vos récits sur la démocratie. Ces contes sont à usage interne pour les Européens. La majorité de l’élite africaine a été formée en Union Soviétique : médecins,  ingénieurs,  enseignants, savants. Seuls parmi les Européens,  les Russes  ont pratiqué une décolonisation. L’Afrique se souvient. Elle se souvient aussi des horreurs des européens.

Vous avez sans doute noté que les pays Africains n’ont pas soutenu à l’ONU la résolution condamnant la Russie. Ils ne soutiendront jamais une résolution contre la Russie.  C’est quasiment dans leur ADN : la Russie apporte le bien, quoi que vous en pensiez. C'est une constante. 

Toute l’Afrique suit la République Centre Africaine et le Mali. Ce que n’ont pu faire les Européens pendant des décennies,  la Russie l’a fait en un an. C’était des bandes qui dirigeaient la RCA, aujourd'hui c’est un véritable état. 

Je sais qu'il y a des diplomates dans la salle, des collaborateurs des Affaires étrangères.  Je m’adresse à vous, à la diplomatie française : trouvez des solutions à votre problème,  le plus vite possible, car si le conflit dure au delà d’un mois,  l’Afrique explosera.

Pour vous,  ce sont surtout des problèmes énergétiques. Dans le pire des cas, vous aurez moins chaud   moins de voitures. Pour nous le problème,  ce sera la famine. Et cette crise,  entendez moi, entraînera l’Europe vers sa perte.

Réveillez vous, trouvez des solutions diplomatiques et n’oubliez pas que l’Inde  la Chine soutiennent la Russie. L’Afrique aussi. 

Je ne veux pas parler de démocratie.  Vous ne me ferez pas pleurer,  moi,  Africain, sur le sort de la pauvre Ukraine et les appels à l’humanité. Votre démocratie c'est votre affaire. Vous n’avez pas à nous imposer votre vision de notre vie.

Encore une fois,  trouvez des solutions, trouvez des compromis.  Le temps joue contre nous. Nous avons 30 jours ! 30, pas plus !

Fin de la traduction.

Écrit le 12 mars, donc... avant le 12 avril ?

C'est l’intérêt de l’Afrique, des Ukrainiens  et des Russes. 

C'est notre intérêt aussi.  Peut-on laisser les va-t-en guerre nous mener à la catastrophe ? C’est loin l’Amérique... la Russie,  ce sont nos voisins. 

En lien, en cliquant sur la ligne rouge...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article