L’impossible désescalade ?

Publié le par Boyer Jakline

Nous sommes abreuvés de déclarations belliqueuses et tonitruantes venant de gouvernements occidentaux : la palme au gouvernement britannique,  suivi ou à égalité avec le gouvernement polonais,  membre de l’UE et de l’OTAN.  Plus l’inénarrable Josep Borrell : la guerre,  la guerre.  L’industrie de l'armement tourne à plein et le business avec.

Mention spéciale au gouvernement allemand qui vient de voter la livraison à l’Ukraine  de chars lourds. Du passé faisons table rase ....

Le président français a annoncé la livraison de chars les plus modernes. 

Il ne faut pas être grand clerc pour comprendre l’enjeu de ce conflit où l’intérêt des Ukrainiens a peu à voir.

Les états européens,  membres de l’OTAN,  qui livrent des armes , peuvent-ils continuer à déclarer qu’ils ne font pas la guerre à la Russie ? Sans évoquer même l’intense guerre économique. 

Dès la première semaine de l’intervention russe des négociations s’engageaient. Statut neutre de l’Ukraine,  pas d’entrée dans l’OTAN  qui, cependant, "laissait la porte ouverte". Pourquoi se sont-elles interrompues ? Qui a intérêt à faire durer cette terrible situation ?

"L’Ukraine va gagner cette guerre" proclame Joe Biden en proposant encore des milliards de dollars.  Les chômeurs et SDF américains apprécient sans aucun doute. Voir l’état de la pauvreté aux États-Unis.

Les chômeurs et SDF russes aussi,  sans doute. Mais, un grand MAIS, cela se passe à leurs frontières,  dans un pays frère ou est née leur histoire. Justifient-ils pour autant ? C’est compliqué de savoir l’état d’esprit de la population, il y a des sondages qui témoignent de ces hésitations.

" Après les années 90 nous pensions que nous supporterions tout, me disait une amie aux premiers jours de l’attaque, pourvu qu'il n’y ait pas la guerre.  Et là,  nous avons la guerre." 

J’attire votre attention sur la carte que j’ai publiée dans ce blog il y a des années... car depuis des années la Russie pose les mêmes questions sur sa sécurité et sur la présence de l’OTAN à ses frontières.

Rubriques Ukraine de ce blog.

Tandis que les grandes forces politiques du pays, proches du pouvoir ou de l’opposition communiste, font une analyse parallèle autour de la défense du monde russe. Je donnerai des extraits de ces déclarations. 

A ma grande tristesse,  je lis dans les positions prises en France sur les livraisons d'armes ou les sanctions aucun,  je dis bien aucun,  parti de gauche ne les conteste, mieux, les approuve. 

L’alignement sur l’OTAN et Washington  jusqu’où ? Mais le communiqué en lien vient, enfin,  exprimer une dissonance. 

Il est de bon ton de s’interroger en Europe sur l’état mental de Vladimir Poutine. 

Aux États-Unis certains éditorialistes s’interrogent sur leur président. Emballement ? Sénilité ?

Une certitude : il poursuit avec acharnement une ligne qui est de maintenir l’hégémonie mondiale de son pays.

Quoi qu'il en coûte. Et pour le plus grand profil du complexe militairo-industriel. Des chiffres hallucinants sont publiés par des revues spécialisées occidentales.

Quoi qu'il en coûte hier aux Afghans, auxquels les États-Unis appliquent des sanctions... et bien d'autres. 

Aujourd'hui aux Ukrainiens.  Si ce conflit se poursuit, il ne restera plus d’état ukrainien et combien de victimes ?

Volodomyr Zélenski vient de mettre sur la table l’idée de " patronage" Il a proposé à Boris Johnson de "patroner" la région de Kiev... Ce dernier s’est empressé d’accepter.  Colonisation à la découpe ? 

Voilà ce qui se discute à notre insu.

La "com’", elle bat son plein.  Angelina Jolie en visite en Ukraine,  ainsi que Nancy Pelosi.... Décidément,  cette Ukraine en guerre,  the place to be ?

Je viens d’apprendre que la possibilité d’écouter RT en français existe... via des sites africains. Tandis que le Mali vient de fermer RFI et France 24.... Le quai d’Orsay proteste. 

Quel monde ! 

Et le directeur de la CIA, en vision mondiale, retenant ses larmes en évoquant les exactions russes en Ukraine... 28 ans à la tête de la CIA.  

Décidément,  quel monde !

 

Triste anniversaire : 2 mai 2014, à  Odessa,  la Maison des Syndicats est le lieu d’un meurtre de masses. 43 personnes brûlées vives.  Voir le document de Paul Moreira.

 

Publié dans un grand quotidien russe, gazeta.ru. Propagande ? Cette statue devrait être érigée au centre de Marioupol.  Une grand mère se dirige vers les soldats ukrainiens,  tenant le drapeau de la victoire de 1945. L’annonce a été faite par le maire de Marioupol Konstantine Ivaschenko.

Publié dans un grand quotidien russe, gazeta.ru. Propagande ? Cette statue devrait être érigée au centre de Marioupol. Une grand mère se dirige vers les soldats ukrainiens, tenant le drapeau de la victoire de 1945. L’annonce a été faite par le maire de Marioupol Konstantine Ivaschenko.

Publié dans Ukraine, Humeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article