De l’autre côté. (1)

Publié le par Boyer Jakline

Donc, c'est bien compris,  nous ne devons rien savoir de ce qui se passe là-bas,  de l’autre côté. Mais beaucoup cherchent...

OCS : organisation de la coopération de Shanghai a été créée il y a 20 ans. Autour ou à partir des ex républiques soviétiques d’Asie Centrale. Russie, Chine,  Kazakhstan,  Ouzbékistan, Tadjikistan qui accueille souvent ces réunions dans sa capitale Douchanbé, Inde et depuis peu Iran. Leur objectif le plus pressant est la situation économique et sociale en Afghanistan. En septembre,  ils avaient invité  les États-Unis, on se demande bien pourquoi... qui ont décliné... on se demande bien pourquoi.  Autre très forte préoccupation de ces pays limitrophes pour la plupart de l’Afghanistan c'est la possible pénétration dans leurs pays de radicaux islamistes. 

Un sommet de l’OSC vient de se tenir. La déclaration de Serguéï Lavrov à l’issue de ce meeting donne le ton. Ces pays membres de l’OSC se sont vus menacés par les États-Unis au cas où ils s’apprêteraient à ne pas appliquer les sanctions occidentales contre la Russie.  "Faites le bon pari. La Russie est finie". La Chine s’est vue adressé le même message. Commentaire de Serguéï Lavrov : ce sont des propos d’une indécence totale. Ils se croient vraiment tout permis... Je traduis l'idée, sinon le mot à mot.

Le premier ministre polonais,  après son ministre de la culture,  vient de faire une déclaration encore plus violente : il faut débarrasser la planète du " monde russe".

A part ça,  la reconstruction de Marioupol a commencé,  menée par la population locale,  les soldats russes et les soldats du Donbass.  La ville  de Kherson a demandé à être rattachée à la Russie : elle est copieusement bombardée par les forces ukrainiennes, ainsi que les régions non encore libérées du Donbass,  pilonnées par les Ukrainiens. 

Je vais revenir sur ces positionnements occidentaux qui accompagnent ce désir fou des va-t-en guerre. 

La vidéo en suivant, vue sur la télévision chinoise où je vais m’aérer de temps en temps. Sans commentaire supplémentaire. 

Cette vidéo de la télévision chinoise : oui, ma contribution à la lutte contre l’idiotie russophobe qui nous porte un grand préjudice. 

... où j’apprends que dans la Chine ancienne la musique était considérée comme un médicament...

Ma contribution à la lutte contre la bêtise.

Un grand quotidien italien qui fait sa UNE avec ça... Et un grand nom de la vie politique et économique.

À quand le même chez nous ? ici, pas un cheveu ne dépasse pour suivre la ligne de l'OTAN.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article