22 juin 1941, 4 heures du matin.

Publié le par Boyer Jakline

Cela reste une date marquée au fer rouge dans la conscience russe et ex soviétique. Car tous participèrent et payèrent leur tribut. Pour mémoire,  sur les 71 millions de morts dans la deuxième guerre mondiale,  27 millions furent soviétiques,  civils, la moitié,  et militaires. À 4 heures du matin,  "sans déclaration de guerre", l’armada franchit la frontière. Début de l’opération Barbarossa.

Quelquefois on entend ici à l’adresse des Russes : mais arrêtez de ressasser...

Avec la réécriture en cours depuis des décennies de l’histoire de ce conflit,  ils ne sont pas près d’oublier.  Je vous renvoie à ma traduction du texte de Zakhar Prilèpine sur ce sujet. 

https://bordeaux-moscou.over-blog.com/2018/05/13.000-civils-par-jour.13-millions-684-692-en-tout-sur-les-26-millions-700.000-tues.html

Est-ce que le pouvoir russe instrumentalise ? Est-ce que l’expédition ukrainienne change la donne ? D’agressés devenus agresseurs ? C'est une analyse entendue ici. Laissons faire le temps pour y voir plus clair, plutôt pour dissiper le brouillard épais dans lequel on nous noie.

Rappelons tout de même que l’effacement,  la tentative en partie réussie,  du rôle incontournable des Soviétiques dans la victoire sur le nazisme est une réalité de plusieurs années, voire décennies.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article