Désintox. Tentative de ...

Publié le par Boyer Jakline

Au centre du monde hégémonique,  aux États-Unis, RT.com, Spoutnik,  sont interdits. Comme partout dans les pays "du milliard en or", comme on appelle en Russie  les États-Unis et leurs alliés, dont notre pays, devenus des vassaux. 

Une note, publiée par l’hebdomadaire en ligne Antipresse de Slobodan Despot, nous apprend que l’information venue de Russie via toute sorte de sites a un lectorat,  66 millions de personnes,  aussi important que le Wall Street Journal. Soit une augmentation de ... 80%. 

Comme je l’analysais dans un article récent, tout est fait pour que rien ne filtre,  et pourtant "ça filtre"... sur le modèle  "et pourtant elle tourne".

Au centre de ce besoin d’information,  le sentiment pressant qu’on nous ment, partout,  tout le temps.  Désormais des groupes se constituent qui ne se  connaissent pas, mais remettent en cause les arguments avancés pour nous convaincre. Les mêmes pour les causes de la pandémie,  le traitement de la pandémie et la guerre en Ukraine.  Désignés, étiquetés "complotistes", ils sont aussitôt disqualifiés.  Ce n'est pas un groupe homogène,  idéologiquement. 

Mon travail sur ce blog voit depuis ces derniers jours une augmentation notable des visites. Sans aucun doute,  la permanente présence du président ukrainien dans les médias,  haranguant, tonitruant,  invectivant pour leur mollesse voire leur lâcheté les dirigeants européens  joue un rôle décisif. Comment un chef d’état peut-il inviter encore et encore à poursuivre cette horrible situation ? Quand l’agresseur appelle à négocier... Appelait, car vu la déroute militaire ukrainienne sur le terrain,  le Kremlin, par la bouche de son porte-parole Dmitrii Peskov,  exige la capitulation de l’Ukraine pour ouvrir toute négociation.

Des régiments ukrainiens s’adressent à Zélenski pour déposer les armes.  C’est niet ! Mieux,  une loi va appeler à la conscription les femmes,  toutes les femmes sauf les mères de 3 enfants et plus. Avec amendes très élevées en cas de non obtempérance...

L’armée ukrainienne pratique la stratégie des "chaudrons" catastrophique pour l’armée et, surtout,  les populations civiles.  Elle pratique envers le Donbass  une guerre terroriste. On nous dit que ce sont les Russes qui massacrent dans le Donbass. C'est stupide et indigne. Faut-il qu’on nous prenne pour des crétins.  Mais désormais nous avons des preuves : les derniers bombardements de civils ont été effectués grâce aux canons Caesar fournis à l’armée ukrainienne par la France  via l’OTAN. 

La vidéo qui suit vous permettra de connaître, si ce n'est déjà fait, le travail unique de Michel Collon. Sur la fin de sa vidéo,  vous verrez comment il a pu être présent dans l’émission "Ce soir ou jamais" qui a disparu du jour au lendemain... Trop pluraliste. 

Cette disparition non annoncée et survenue à pas feutrés a signé un virage dans la  politique du service public audiovisuel,  dit d’information.

Frédéric Taddéï a été mis devant le fait accompli. Circulez, y a rien à voir !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article