La Russie, interdite jusqu'à quand ?

Publié le par Boyer Jakline

Traduction :

Pour les fantaisistes estoniens qui supposent que " visiter l’Europe,  c’est  un privilège et non un droit de l’homme.

Je rappelle que le privilège,  c’est avoir le bonheur de voir la Russie dans toute sa diversité et sa magnificence. Nous vous offrons le privilège de voir notre pays virtuellement. Mais vous pouvez aussi vous offrir le privilège de la voir de vos propres yeux.

Maria Zakharov,

surnommée par certains, qui l’apprécient, "langue de vipère" , tant son emportement est virulent.

Le texte accompagne la vidéo. 

Effectivement,  l’Union européenne  examinait le 10 août une proposition des pays Baltes et de la Pologne visant à interdire l’accès de citoyens russes à l’espace européen. Toujours la stratégie que je nomme du billard : provoquer la colère des citoyens et parvenir à la chute de Vladimir Poutine. 

Sans commentaire. 

Une association d’étudiants en Estonie demande à son gouvernement de permettre aux étudiants russes d’achever leur cursus.

L’Estonie n’accueillera plus d’étudiants russes. Jusqu'à nouvel ordre ?

Vu d’ici et de l’inculture régnante même dans les milieux autorisés,  l’Université de Tartu ne présente aucun intérêt.  Or, c’est une université très ancienne,  fondée par un roi suédois,  et prestigieuse jusqu'à présent. Nombre de prix Nobel y ont été formés et / ou y ont enseigné. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article