Silence, on tue !

Publié le par Boyer Jakline

Épouvantable et pourtant vous devez savoir. 

Cette brève et insupportable vidéo a été filmée et publiée par un dirigeant d’Azov.  

Très  vite enlevée sur ordre de Zélenski.  Puis manipulée, pour faire porter l’horreur sur les troupes russes.

Lisez l’article en lien.

J’ai hésité à publier cette vidéo qui a des airs de Babi Yar. Mais difficile de se taire. 

Donbass et ses habitants sont de véritables martyres de cette guerre... depuis 2014. Kiev s’acharne sur eux... avec nos armes.  Et comment pouvons nous croire que la Russie bombarde ses infrastructures,  gazoducs,  pont, Zaporojié passé sous son contrôle ? Jusqu'à quand pouvons-nous croire tout cela ?

Plus,  je lis des commentaires odieux qui justifient au nom de la guerre de Vladimir Poutine  tous les crimes,  sur le mode " il a voulu la guerre,  il l'a". Je repense à l’analyse  du Monde Diplomatique en septembre : le voluptueux bourrage de crâne.  La guerre est là,  ignorée ici, depuis 2014. Et puis,  voluptueux,  êtes-vous prêt à prendre les armes  ou envoyer vos enfants combattre aux côtés des Ukrainiens ?

Concernant le pont de Crimée,  le rapport de l’enquête a été fait à  Vladimir Poutine : les services secrets ukrainiens ont monté l’opération avec l’aide de personnes en Fédération de Russie  et venant de  pays limitrophes. 

Les actes de terrorisme sur la population seront de plus en plus privilégiés car sur le terrain,  les choses vont être de plus en plus compliquées,  quoi qu’on nous raconte ici, et malgré les revers actuels.

Un journaliste italien fait scandale après son article, voir en lien.

Une députée irlandaise remet en cause la stratégie de l’Union européenne.  Des manifestations importantes à  Prague et à  Berlin. 

À Berlin,  les Allemands disaient : nous avons perdu la première et la deuxième guerre mondiale,  nous perdrons la troisième...

 
Zelensky est comparable à Frankenstein pour un journaliste italien


Marco Travaglio, fondateur et actuel directeur du Fatto Quotidiano (Le Fait Quotidien en Français) a critiqué dans son éditorial du 8 octobre Volodymyr Zelensky. Il a d’abord dénoncé le laisser-faire de l’Occident vis-à-vis du dirigeant ukrainien.

«Pendant trop longtemps, nous l'avons laissé faire et tout dire, suspendu à ses lèvres. Il s'est présenté au Parlement grec avec un nazi d'Azov, et tout le monde s'est tu. Il a interdit les onze partis d'opposition en arrêtant leurs chefs, et tous se sont tus. Il a approuvé des représailles féroces contre les "collaborateurs" russophones, et tous se sont tus. Il a allégué des mensonges comme les missiles russes sur la centrale de Zaporojié ou la chambre de torture aux dents en or arrachées aux victimes, et tout le monde se taisait», a déclaré M.Travaglio.

Le fondateur du média transalpin a également reproché les injonctions de Zelensky à l’Occident de renoncer au gaz russe et aux négociations avec la Russie. Il est ensuite revenu sur le meurtre de Daria Dougina qui a été tuée par des Ukrainiens, selon des révélations du New York Times. Pour lui, Zelensky est une sorte de Frankenstein qui est hors de contrôle des Européens et Américains.

«Maintenant que les États-Unis dévoilent l'action terroriste à Kiev sur une femme de 29 ans, coupable d'être la fille de son père, il s'avère que Frankenstein est sorti des mains de ses créateurs américains et européens. Maintenant, j'espère que sous la pression d'innombrables lieux remplis de gens mécontents qui protestent, Zelensky sera obligé de viser le seul objectif possible : les négociations de paix, pas la catastrophe nucléaire», a-t’il conclu.

 

Publié sur le site Donbass insider,  tenu par une Française qui vit et se bat depuis des années. 

Confirmé par mon amie italienne qui m’indique que l’article a fait scandale. 

Évidemment,  la bien-pensance européenne n’a pas fini de crier au scandale. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article