Les gentils et les méchants...

Publié le par Boyer Jaakline

Ce n'est pas nouveau, mais ça continue.
Une fois n'est pas coutume, Ouest et Est disent la même chose : oui, l'attaque est bien menée par Donetsk, en direction de Marioupol. Mais pour Zakhartchenko, président en treillis de la République de Donetsk, il s'agit de prendre position vers cette ville en réponse à l'attaque la semaine dernière des forces de Kiev d'un bus et d'un quartier jusque là intouché de Donetsk. Les tirs venaient de plus de 7 kilomètres et, contrairement à ce qui nous a été dit, " on ne sait pas qui a tiré", vu de Donetsk, c'était très clair.

Depuis près d'un mois, Kiev a profité du cessez le feu pour se regrouper et repartir à l'attaque, piétinant les accords de Minsk.

L'escalade militaire est catastrophique.

Ici, on fait mine de découvrir le nombre de victimes au travers des événements à Marioupol (30 morts), dont le président de Donetsk refuse d'endosser la responsabilité.

Je rappelle qu'ils sont plus de 5000 victimes civiles, essentiellement à Donetsk et Lugansk.

Merci à Euronews d'avoir montré l'hommage de Kiev aux victimes, mais aussi l'hommage de Donetsk aux nouvelles victimes.

Au moment où nous commémorons la libération d'Auschwitz par l'armée soviétique, il est étrange que peu de nos médias aient relevé les propos du premier ministre ukrainien Yatséniouk il y a quelques jours, accusant l'URSS d'avoir envahi l'Ukraine en 1941.

Du coup s'éclairent le soutien et l'utilisation par le nouveau pouvoir de Kiev des héritiers de Bandéra, qui collabora et anticipa la politique nazie en Ukraine. L'élève dépassa le maître et fut responsable des premiers massacres de masse de juifs ukrainiens.

Dès le mois de mars 2014, ces héritiers eurent le droit de se constituer en milices et agirent férocement partout. Ils sont toujours actifs. ( Odessa 2 mai 2014, un massacre organisé dans la Maison des Syndicats ) .
Dans ses objectifs géopolitiques, l'Union européenne et les Etats Unis ne sont pas très regardants. Pensons aux propos de Barak Obama dans son discours sur l'été de l'Union et son "soutien aux forces démocratiques en Ukraine".
La Russie a la guerre à sa porte, chez les siens. Coopérer avec l'Ukraine, c'est ce qu'elle faisait depuis 1991, date à laquelle ce pays a choisi son indépendance. Que s'est-il passé? Pour qui ce jeu cruel vaut-il la chandelle?

Imagine-t-on semblable situation aux portes des USA ?

Je suis frappée toujours quand j'écoute des débats sur la chaine russe RTR-Planeta par le fait que TOUS parlent russe. Et tous dialoguent, violemment souvent, députés de la Douma, députés de la Rada, élus de Donetsk et Lougansk : c'est une guerre fratricide pour les Russes. Même si je n'adhère pas obligatoirement aux argument développés, ces faits là parlent. et ce sont sont sur ces faits là que se construit la popularité de Vladimir Poutine.

Dernières remarques :

Les Usa pensent à aggraver encore les sanctions contre la Russie, en leur appliquant des mesures extrêmement lourdes qu'ils utilisent contre l'Iran dans le secteur bancaire.
Dans le même temps, la médiation de la Russie, nous dit-on, est indispensable dans le "dossier" iranien, ou dans le "dossier" syrien.

Il faudra choisir.

Jusqu'à quand cet ordre cynique du monde ?

Aux dernières nouvelles : le président polonais ne veut pas inviter le président russe aux commémorations, demain, du 70ième anniversaire de la libération d'Auschwitz par l'armée soviétique. Le premier " front d'Ukraine ", libérateur, n'est pas une appellation "ethnique", ( ce serait les Ukrainiens qui auraient libéré le camp), mais désigne ce groupement d'armées qui opérait en Ukraine et est remonté en Pologne... Les mots révisionnisme et négationisme semblent faibles.

Que va faire le président français ? va-t-il couvrir par sa présence cette forfaiture ?

Le ministre allemand des Affaires étrangères vient de contredire le ministre polonais en réaffirmant que c'est bien l'armée soviétique qui a libéré Auschwitz. Où en sommes nous arrivés !

Voir le texte de Jacques Sapir.

Publié dans humeur

Commenter cet article