Vent d'est, vent d'ouest.

Publié le par Boyer Jakline

 Avant une petite pause, Noël oblige, je ne sais pas vous, mais moi, je suis très préoccupée par le niveau atteint par les campagnes antirusses dans nos médias.

Pendant deux jours, c'était Poutine et son soutien actif à toute l'extrême droite européenne, française en tête. L'ambassadeur de Russie en France, invité par Laurent Delahousse à la soirée Russie, a eu beau précisé :  " c'est un prêt accordé par une banque privée ", rien n'y fait. La machine est lancée, rien ne l'arrête. Il précisa : "Russie unie, le parti au pouvoir, est proche des Républicains " . 

Je vous renvoie aux deux articles que j'ai écrits sur la présence des " valeurs traditionnelles" dans la Russie actuelle.  Qui ne sont pas ma tasse de thé.... Mais, après tout, est-ce que je ne vis pas dans un pays où les valeurs traditionnelles se font entendre bruyamment ?

Mais je n'oublie pas le tribu payé par les Russes et Soviétiques dans la victoire sur le nazisme, honteusement niée dans une réécriture de l'histoire par les Occidentaux. Ne pas inviter le dirigeant russe aux commémorations, en 2015, de la libération du camp d'Auschwitz, libéré par les soviétiques donne la mesure du cynisme insolent et tout puissant..

Dernièrement, dans une autre émission, C politique sur France 5, une journaliste avait suivi Macron à New-York. Il levait des fonds pour sa campagne. " Les donateurs veulent garder l'anonymat, c'est leur droit" précisait l'intéressé. Circulez, y a rien à voir ! Dans le commentaire, on entendait la réprobation de la journaliste....

La particularité de ces campagnes, c'est qu'elles émanent des médias, rarement portées par une déclaration d'un politique, bien que, bien sûr, elles défendent des intérêts. 

Elles créent ce climat tendu, guerrier, dangereux. Vent d'ouest.

Qu'en est-il en Russie ?

Première différence : là, ce sont les politiques qui s'expriment, dénoncent ces campagnes.

Pour ne citer que ces dernières 48h: un très grand émoi, avec réaction officielle du Ministère des Affaires Étrangères russe. Un écrivain dans le New York Daily News se réjouit de l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie : " justice est faite" écrit il. Soit. Mais c'est le parallèle établi qui laisse en état de choc les politiques et journalistes. Le policier turc est comparé à cet étudiant juif qui, en 1938, tua un représentant d'Hitler à Paris. "Karlov est un laquais de Poutine". Appel direct au meurtre. Il a récidivé depuis. 
Tout de même, quelques heures après cet assassinat, un nouvel attentat revendiqué par les mêmes, état islamique, avait lieu à Berlin...
 

La Russie s'est adressée à la direction du journal et demande officiellement des excuses.

Dans son communiqué, le Ministère des Affaires étrangères appelle les antifascistes du monde  à réagir. Encore faut-il qu'ils soient informés.... 

Le 22 décembre, le ministre de la Défense, Serguéï Chaïgou, dans une conférence de presse, dénonce les manoeuvres de l'OTAN en cours dans les pays baltes. Les troupes anglaises qui y prennent part ont revêtu des tenues de l'armée russe, des chars semblables aux chars russes sont utilisés. " Il faut remonter à l'armée d'Hitler, pour voir de telles pratiques" précise-t-il.

Entre autres, et beaucoup d'autres éléments sont révélés;

Vous avez entendu que la Russie va augmenter son potentiel d'armes nucléaires. Ont ils raison ?

Leur motivation : la volonté réaffirmée de l'OTAN d'installer sur les frontières occidentales russes dès boucliers anti missiles. " Tout cela se passe à 200-300km de St-Petersbourg" souligne un spécialiste du renseignement sur un plateau TV. Les commentateurs, politiques le experts, font valoir que la violente unanime rhétorique antirusse, le danger russe, a pour but de justifier ce réarmement. 

En même temps, d'autres soulignent que le centre de gravité des enjeux mondiaux s'est déplacé en Asie. Mais aussi que les Anglosaxons, hier les Anglais, aujourd'hui les Américains, ont toujours eu à coeur de gêner tout rapprochement entre l'Europe, l'Allemagne en particulier, et la Russie. Cet ensemble représenterait un concurrent inacceptable. 

Que dire, cela se tient... Et nous, que faisons nous là au milieu ?

Voilà. Entre la dinde et le foie gras, demandons nous ce qui se trame dans notre dos et sur notre territoire. 

La conférence de presse de Vladimir Poutine aura lieu tout à l'heure, reportée de 24 h, pour cause d'obsèques d'Andrei Karlov.

Rappel utile : budget militaire des USA : 550 milliards de dollars, en hausse encore, avec vocation d'attaque.  Budget militaire russe, en hausse également budget de défense : 55 milliards de dollars.

No comment !

Vous aurez reconnu Napoléon et la retraite de Russie.

Publié dans du grain à moudre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article