Russie-Usa : où est passée l'ONU ?

Publié le par Boyer Jakline

L'ONU demande une enquête sur l'attaque chimique en Syrie. L'Allemagne et certains ministres de l'U.E aussi. Chez nous,  ce massacre syrien est instrumentalisé. La France aux avant postes.  Désolant.

Coupable, " forcément coupable", la Russie n'a pas droit à la parole sur nos médias.

Si les arguments de l'U.E et de la France sont si forts, qu'ont-ils à craindre d'une information plurielle ?

Je rappelle que dans les médias d'État russes où un tout autre point de vue et analyses, dont certaines peuvent troubler le bel unanimisme, sont développés, des journalistes étrangers ou russes opposants sont sur les plateaux, 2 sur 6. 

Servent ils de faire valoir ? En tout cas, des analyses contraires​ sont exprimées.

 

 Publié sur le site " les crises" le 11 avril dernier :

Le président Obama, lors d’un entretien en 2016 avec The Atlantic, observait : « il y a un manuel à Washington que les présidents sont sensés suivre. C’est un manuel écrit par l’establishment de la diplomatie. Et le manuel prévoit des solutions pour différents événements, et ces solutions tendent à être des solutions militarisées. » Pour Obama, si le « manuel de Washington » peut être utile en temps de crise, il peut également devenir « un piège qui peut mener à des décisions néfastes.

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article