Polenovo, en Russie, et nulle part ailleurs ...

Publié le par Boyer Jakline

Une petite cour à Moscou . Photo ru.wikipedia.org

Une petite cour à Moscou . Photo ru.wikipedia.org

Si vous allez en Russie, sortez des sentiers battus, incontournables cependant, et demandez à voir Polenovo.
La Russie dans tout sa beauté, un ravin profond taillée par l'Oka, affluent de la Volga et domaine d'un des très grands peintres russes du XIXe : Polenov. Il appartenait à l'école réaliste des peintres ambulants, qui ont donné vie aux simples gens des campagnes, loin des cours impériales .

Là est sa demeure, sa famille son atelier et ses toiles, immenses et lumineuses.
La famille gère le musée mais cultive aussi ses légumes, et si vous avez la chance que j'ai eue, vous partagerez leur repas au bord d'une cheminée rustique et ancienne où brulent des larges bûches odorantes.
Nous y avons dégusté les pommes de terre de leur jardin, les cornichons au sel de leur fabrication et les harengs. Le tout arrosé de vodka, qui prend dans ces circonstances, tout son sens. Avec modération évidemment.

Le voyage en bus de Moscou, en plein hiver, 5h pour 150 km, permet de réfléchir à la vie russe et les réflexes qu'elle peut créer. Route enneigée, que l'on devine à peine, plus on s'éloigne de Moscou, lumière falote, villages assoupis à l'horizon ou bien était-ce des villes. ( C'était il y a 20 ans. Les routes sont peut-être mieux aujourd'hui ? J'irai lors de mon prochain séjour de printemps )
Et, à l'arrivée, un ciel bleu, l'Oka, au fond de la petite gorge, gelée. Ne pas oublier que nous sommes en plaine, bref une Russie de carte postale. Mais elle existe et elle captive .
Et l'accueil chaleureux de nos hôtes.


Polenov a peint ce tableau , petite cour à Moscou .

Aujourd'hui en plein coeur de l'Arbat, s'y trouve une école " française" ( où l'on apprend le français...et l'anglais dès le CP ). Dans ce cadre nos collègues russes avaient organisé la visite à Polenovo, en pleine déroute des années 90.

Polenovo se trouve tout près de Taroussa, autre lieu de " pélerinage ", puisque s'y trouve la maison-musée de la famille Tsvétaev et grand hommage à Marina Tsvétaïeva .
Le père de Marina est l'un des fondateurs du Musée Pouchkine à Moscou. Ce musée est le deuxième plus grand musée de Russie, après l'Ermitage.

Sur le destin de cette famille d'exception, lisez l'interview de Natacha Polenov.

Paysages sur l'Oka. Un Conteur. la signature de Polenov.
Paysages sur l'Oka. Un Conteur. la signature de Polenov.
Paysages sur l'Oka. Un Conteur. la signature de Polenov.

Paysages sur l'Oka. Un Conteur. la signature de Polenov.

Publié dans Voyages : vaste Russie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article